Les nouvelles

Archives
Campagne de vaccination
Campagne de vaccination
22 juin 2021
RAPPROCHONS-NOUS D'UNE RENTRÉE 100 % EN PRÉSENCE, SOYONS VACCINÉS! Les établissements d'enseignement supérieur de la région s'unissent pour inciter les étudiant.e.s à se faire vacciner

Saguenay, 22 juin 2021 – À travers une vaste campagne de communication déployée aux quatre coins de la région, le Collège d’Alma, les cégeps de Chicoutimi, de Jonquière et de St-Félicien ainsi que l’Université du Québec à Chicoutimi s’allient pour encourager les étudiant.e.s postsecondaires du Saguenay–Lac-Saint-Jean à se faire vacciner en grand nombre contre la COVID-19.

Afin de répondre aux exigences du gouvernement concernant le retour en présence à la rentrée de l’automne, les établissements d’enseignement supérieur régionaux souhaitent d’abord et avant tout sensibiliser les étudiant.e.s à l’importance de la vaccination. Comme mentionné par les autorités de la Santé publique, la vaccination est le seul passeport qui puisse garantir un retour des activités en présence dans les cégeps et à l’université. Effectivement, la présence en classe cet automne sera possible uniquement si 75 % de la population québécoise âgée entre 16 et 29 ans a reçu deux doses de vaccins à la fin du mois d’août.

Dans les prochaines semaines jusqu’à la mi-août, des messages seront diffusés sur les réseaux sociaux et sur différentes plateformes Web afin d’inciter la communauté étudiante de la région à se faire vacciner. Les radios et journaux seront également utilisés pour tenter de rejoindre les parents qui peuvent influencer grandement le choix de leurs jeunes. Par le biais d’images évoquant les plaisirs d’une rentrée en présence ponctuée de sorties entre amis, d’interactions en classe, d’activités sportives et d’éclats de rire, les quatre cégeps de la région et l’UQAC espèrent pouvoir toucher leurs étudiant.e.s en leur rappelant ces moments qui les attendent.

La rentrée de l’automne 2021 se tiendra dans les cégeps du Saguenay–Lac-Saint-Jean dans la semaine du 23 août et à l’UQAC, le lundi 30 août 2021.

 

Le Regroupement des cégeps de régions souligne l'importance des établissements collégiaux en régions éloignées
Le Regroupement des cégeps de régions souligne l'importance des établissements collégiaux en régions éloignées
21 juin 2021
À la suite de l'annonce de la ministre de l'Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, qui a autorisé le 18 juin dernier, 21 814 places supplémentaires dans les cégeps du Grand Montréal, le Regroupement des cégeps de régions (RCR), qui regroupe 12 cégeps répartis dans

Communiqué de presse


Bonification des places dans les cégeps du Grand Montréal


Le Regroupement des cégeps de régions souligne l’importance des établissements collégiaux en régions éloignées.

La Pocatière, 21 juin 2021 – À la suite de l’annonce de la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, qui a autorisé le 18 juin dernier, 21 814 places supplémentaires dans les cégeps du Grand Montréal, le Regroupement des cégeps de régions (RCR), qui regroupe 12 cégeps répartis dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, du Bas-Saint-Laurent, de la Côte-Nord, de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et du Saguenay–Lac-Saint-Jean, souhaite réaffirmer l’importance des cégeps en région.


Ces derniers sont d’une importance cruciale, pour le développement économique, mais aussi pour favoriser une plus grande accessibilité aux études collégiales. À cet effet, le Regroupement poursuit ses travaux de régionalisation de l’offre de programmes afin de répondre aux besoins importants de main-d’oeuvre des régions. Un travail mené de concert avec les acteurs économiques régionaux et le Ministère.


Une solution durable à la pénurie de main-d’oeuvre
Les régions du Québec étant particulièrement touchées par la pénurie de main-d’oeuvre, les formations de grande qualité offertes par les cégeps représentent des solutions prometteuses pour contrer cet enjeu. Le Regroupement des cégeps de régions (RCR) réitère donc l’importance de bonifier et de diversifier leur offre de programmes de formation et d’améliorer leurs infrastructures, permettant ainsi aux régions d’attirer des étudiants de partout au Québec et de l’international afin d’assurer une relève dans divers domaines. L’implication des cégeps est d’ailleurs reconnue dans le travail de concertation des acteurs socio-économiques des régions qui visent à s’unir pour répondre aux besoins des entreprises. À cet effet, les membres du RCR souhaitent maintenir les efforts qui ont jusqu’à présent permis d’accueillir des milliers d’étudiants internationaux dans leurs murs.


Accès à l’éducation supérieure
Par ailleurs, la régionalisation des offres de cours revêt une grande importance dans l’accès à l’éducation supérieure au Québec. La décision d’étudier dans les grands centres comme Montréal s’accompagne d’une charge financière qui n’est pas concevable pour tous les étudiants. La fréquentation des cégeps et la variété des programmes offerts sont interdépendantes et doivent continuer d’être une priorité pour les acteurs économiques et gouvernementaux impliqués.


En bref
— Unissant douze (12) cégeps établis aux quatre coins du Québec, le Regroupement des cégeps de régions (RCR) a pour mission d’assurer la bonification et l’attractivité des programmes collégiaux au sein des régions dites éloignées de même que favoriser le développement socio-économique régional.


— Le Regroupement prend connaissance de l’annonce de la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, qui a bonifié la fréquentation des cégeps francophones du grand Montréal afin d’autoriser 21 814 places supplémentaires sur un horizon de 10 ans.


— Le Regroupement souhaite souligner l’importance du soutien accordé aux cégeps en régions, notamment en ce qui a trait à la gestion de la pénurie de main-d’oeuvre et à l’accès à l’éducation supérieure.


Citation
« Nous nous réjouissons toujours de voir que les établissements collégiaux québécois sont considérés dans les décisions gouvernementales et souhaitons souligner le rôle crucial qu’ont les cégeps régionaux au sein même de leur communauté. Nous suivrons avec intérêt les prochaines annonces du Ministère de l’Enseignement supérieur concernant les cégeps en régions éloignées. »

(Marie-Claude Deschênes, DG Cégep de La Pocatière et porte-parole du Regroupement des cégeps de régions.)


À propos du Regroupement des cégeps de régions
Le Regroupement des cégeps de régions (RCR) est constitué de douze (12) cégeps membres établis dans cinq (5) régions administratives du Québec, soit l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord, la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Le RCR a pour objectifs principaux de se concerter et se positionner afin d’assurer une offre de formation complète, accessible et adaptée pour les régions « dites » éloignées. Le regroupement contribue à identifier des solutions favorisant le développement régional, l’occupation optimale du territoire québécois ainsi que la vitalité économique des régions et en assure la mise en oeuvre pour des régions encore plus fortes.


Pour tout renseignement :

Mélissa Bradette TACT Cellulaire : (418) 540-0324 mbradette@tactconseil.ca

Adoption du budget 2021-2022 du Cégep de St-Félicien
Adoption du budget 2021-2022 du Cégep de St-Félicien
17 juin 2021
Réunis le 15 juin en séance régulière, les membres du conseil d'administration du Cégep de St-Félicien ont adopté les prévisions budgétaires de l'exercice financier 2021-2022.

Réunis le 15 juin en séance régulière, les membres du conseil d’administration du Cégep de St-Félicien ont adopté les prévisions budgétaires de l’exercice financier 2021-2022. Le budget de fonctionnement s’élèvera à 26,646,573 $ auxquels s’ajoute un budget d’investissement de l’ordre de 1,436,700 $ pour un total de 28,083,273 $. 

Le budget prévoit plusieurs nouvelles initiatives pour l’aide à la réussite, le support aux étudiants en situation de handicap ou en difficulté d’apprentissage. Le Cégep entend poursuivre ses efforts en recrutement d’étudiants à l’international. Des sommes sont également réservées pour le développement du numérique au sein de l’institution et de la mise en œuvre du plan stratégique du Collège. Enfin, le budget intègre également les sommes requises pour soutenir le Centre d’études collégiales à Chibougamau dans la réalisation de son plan de transition culturelle.

La présidente du conseil d’administration, madame Dominique Plourde ainsi que la directrice générale, madame Sylvie Prescott, ont fait part de leur satisfaction en regard des paramètres du budget 2021-2022 qui devraient permettre au Collège de poursuivre, dans les meilleures conditions possibles, la réalisation de sa mission éducative.

 Lancement de la série vidéo Centres de la petite enfance (CPE) chez les Premières Nations
Lancement de la série vidéo Centres de la petite enfance (CPE) chez les Premières Nations
10 juin 2021
Le Cégep de St-Félicien est fier de souligner le travail exceptionnel de l'auteure Annie Lapierre dans la réalisation d'une série vidéo permettant d'observer des des enfants en contexte de service de garde éducatif chez les Cris et les Innus.

Le Cégep de St-Félicien est fier de souligner le travail exceptionnel de l’auteure Annie Lapierre qui travaille depuis sept (7) années comme conseillère pédagogique au Service aux entreprises et aux collectivités du Cégep de St-Félicien dans la réalisation d’une série vidéo permettant d’observer des enfants en contexte de service de garde éducatif chez les Cris et les Innus.

Centres de la petite enfance (CPE) chez les Premières Nations est une production du Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD). Elle a été présentée lors du colloque virtuel de l’Association des enseignantes et des enseignants en Techniques d’éducation à l’enfance (AEETEE) les 7 et 8 juin derniers et lancée officiellement par le CCDMD lors du colloque annuel de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC).

On y trouve des situations de jeux, des interactions originales ainsi que des pratiques éducatives qui intègrent la langue maternelle et la culture d’appartenance de manière exemplaire. Des suggestions d’exercices accompagnent chacune de ces observations vidéo afin de bien ancrer les apprentissages. Une série d’entrevues vidéo vise à illustrer l’organisation des centres de la petite enfance (CPE) de ces deux communautés. Ainsi, quatre adultes répondent à des questions sur la culture, la langue, la planification et la transmission.

Ces ressources reposent sur une sensibilité culturelle qui vise à faciliter l’enseignement et l’apprentissage dans les programmes de la petite enfance chez les Premières Nations.

« Ce projet est innovant, car aucun matériel pédagogique n’existait à ce jour pour répondre aux besoins des communautés. Il permettra de bonifier la qualité de la formation que nous bâtissons depuis maintes années avec les Premières Nations », a affirmé madame Manon Gingras, directrice du Service aux entreprises et aux collectivités du Cégep de St-Félicien.

Le Cégep de St-Félicien tient à féliciter l’auteure Annie Lapierre, ainsi que toute l’équipe de production sous la supervision de Denis Chabot, chargé de projets au CCDMD.

Cette réalisation n’aurait été possible sans l’apport de madame Lori-Ann Paige, coordonnatrice des programmes en éducation à l’enfance chez les Premières Nations et Inuit du Cégep de St-Félicien ainsi que de son équipe d’enseignantes et de Mélissa Rogers, conseillère pédagogique pour les services à la petite enfance et à la famille au Gouvernement de la Nation Crie. 

Le Collège tient également à souligner la contribution de madame Aude Patterson-Hamel, enseignante au Service aux entreprises et aux collectivités (SEC) du Cégep St-Félicien pour avoir transmis sa passion de l’éducation à l’enfance en créant et révisant les exercices proposés sur le site ainsi qu’aux directions du CPE Auetissatsh et de la Société de développement économique Ilnu, à Mashteuiatsh,du CPE Anjabowa et du Centre culturel et patrimonial, à Chisasibi, et aux enfants et aux familles de ces milieux d’avoir généreusement accepté de recevoir l’équipe de production dans leurs installations. 

Finalement merci à celles et ceux qui ont accepté de témoigner de leur savoir : madame Lise Savard, directrice générale du CPE Auetissatsh, madame Leigh-Ann Gates, directrice du CPE Anjabowa, monsieur Pierre Larouche, superviseur de l’accueil et de l’animation à la Société de développement économique Innu et madame Chantal Niquay, éducatrice au CPE Auetissatsh.

Vous pouvez consulter la série vidéo Centres de la petite enfance (CPE) chez les Premières Nations sur le site Web du CCDMD au http://cpe-pn.ccdmd.qc.ca/.

Camille Bovin reçoit la médaille académique 2019-2020  du Gouverneur général du Canada
Camille Bovin reçoit la médaille académique 2019-2020 du Gouverneur général du Canada
1 juin 2021
Monsieur Pierre-Luc Ménard, directeur des études du Cégep de St-Félicien, a remis, au nom de Son Excellence, le très honorable Richard Wagner, la Médaille académique du Gouverneur général du Canada pour l'année 2019-2020 au Cégep de St-Félicien à Camille Boivin.

Monsieur Pierre-Luc Ménard, directeur des études du Cégep de St-Félicien, a remis, au nom de Son Excellence, le très honorable Richard Wagner, la Médaille académique du Gouverneur général du Canada pour l'année 2019-2020 au Cégep de St-Félicien à Camille Boivin.

Originaire de Saint-Prime, Camille a terminé ses études en Sciences de la nature en mai 2020 et étudie actuellement en médecine au campus de Saguenay de l'Université de Sherbrooke.

La Médaille est remise à l’étudiant ou l’étudiante qui a obtenu les meilleurs résultats académiques au terme de son programme d’études au Cégep de St-Félicien.

En 1873, le comte de Dufferin, Gouverneur général du Canada de 1872 à 1878 a créé une médaille pour récompenser le mérite scolaire. Désireux d’encourager l’excellence scolaire dans le nouveau Dominion, le comte de Dufferin, troisième gouverneur général de la Confédération, a donc créé ce qui allait devenir l’une des plus prestigieuses distinctions offertes aux étudiantes et étudiants dans les établissements d’enseignement  canadiens – la Médaille académique du Gouverneur général. Les gouverneurs généraux qui lui ont succédé ont repris à leur compte son objectif et, avec la multiplication des établissements d’enseignement dans le pays, le nombre des médailles décernées chaque année s’est accru régulièrement. 

La direction et le personnel du Cégep de St-Félicien félicitent Camille et lui souhaitent la meilleure des chances dans la poursuite de ses études.

Sur la photo, Camille Boivin, récipiendaire de la Médaille académique du Gouverneur général du Canada pour l’année 2019-2020.

Le pôle de vaccination entreprise Produits forestiers Résolu/Cégep ouvert au grand public
Le pôle de vaccination entreprise Produits forestiers Résolu/Cégep ouvert au grand public
13 mai 2021
Le pôle de vaccination entreprise Produits forestiers Résolu/Cégep de St-Félicien a ouvert ses portes aujourd'hui à la population. En effet, après un peu plus de deux semaines de travaux en collaboration avec Produits forestiers Résolu (PFR), le Cégep peut maintenant accueillir dans son gymnase...

Le pôle de vaccination entreprise Produits forestiers Résolu/Cégep de St-Félicien a ouvert ses portes aujourd’hui à la population. En effet, après un peu plus de deux semaines de travaux en collaboration avec Produits forestiers Résolu (PFR), le Cégep peut maintenant accueillir dans son gymnase la population locale selon l’ordre de priorité déterminé par la Santé publique.

« Nous sommes fiers de pouvoir contribuer à l’effort collectif en prêtant main-forte à la campagne de vaccination du Québec », a affirmé madame Sylvie Prescott, directrice générale du Cégep de St-Félicien.

Des plages horaires en mode prédémarrage ont été offertes à plusieurs des employés du Collège et de l’entreprise Produits forestiers Résolu ainsi que des membres de leur famille immédiate. Cette étape a permis d’habiliter les ressources dédiées à la vaccination et d’optimiser graduellement chacune des étapes jusqu’à l’ouverture du site au grand public.

Les deux partenaires prévoient une progression du nombre de doses jusqu’à ce qu’à l’atteinte d’une capacité de vaccination d’environ 600 doses par jour, et ce, en fonction des modalités et de l’octroi des doses qui sont déterminées par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Près de 30 000 doses pourraient être administrées sur une période de 3 mois.

La population peut s’inscrire dès maintenant sur la plateforme Clic Santé pour prendre rendez-vous.

La direction du Cégep de St-Félicien profite de l’occasion pour remercier celles et ceux qui ont participé de près et de loin à la réalisation en un temps record de ce « pôle entreprise » et souhaite encourager tout le personnel et ses étudiants à contribuer à cet effort collectif.

Sur la photo, les représentants du CIUSSS et le directeur national de la vaccination du Québec lors d’une visite d’approbation.  (De gauche à droite) – À l’arrière : Mme Julie Labbé, présidente-directrice générale CIUSSS SLSJ, M. Daniel Paré, directeur national de la vaccination contre la COVID-19, Mme Sylvie Prescott, directrice générale – Cégep de Saint-Félicien.  À l’avant : M. Janic Gaudreault, directeur acquisition talents régions SLSJ-Côte Nord : gestionnaire désigné du pôle - Produits forestiers Résolu et M. Marc Thibeault, directeur régional de la vaccination contre la COVID-19- CIUSSS SLSJ.