Archives Nouvelles

DES ÉTUDIANTS EN TECHNIQUES DU MILIEU NATUREL DU  CÉGEP DE ST-FÉLICIEN REMPORTENT LES GRANDS HONNEURS DU  GALA FORCES AVENIR AU COLLÉGIAL
DES ÉTUDIANTS EN TECHNIQUES DU MILIEU NATUREL DU CÉGEP DE ST-FÉLICIEN REMPORTENT LES GRANDS HONNEURS DU GALA FORCES AVENIR AU COLLÉGIAL
29 septembre 2022
Le projet de la mini forêt-école (MiniFÉ) d'étudiants en Techniques du milieu naturel du Cégep de St-Félicien a remporté hier soir le prix AVENIR PROJET PAR EXCELLENCE du Gala Forces AVENIR au collégial qui s'est déroulé à Québec.

Le projet de la mini forêt-école (MiniFÉ) d’étudiants en Techniques du milieu naturel du Cégep de St-Félicien a remporté hier soir le prix AVENIR PROJET PAR EXCELLENCE du Gala Forces AVENIR au collégial qui s’est déroulé à Québec. MiniFÉ a pour but d’offrir aux élèves de l’école primaire Carrefour étudiant de St-Méthode un contact privilégié avec la nature, en plus de les éduquer sur l’importance et sur les rôles de la forêt dans notre écosystème.

Les étudiants en Techniques du milieu naturel qui ont lancé ce projet dans le cadre du cours Développement durable se sont engagés à conscientiser des élèves du primaire aux rôles des arbres dans l’écosystème et à les impliquer directement dans la création d’une mini forêt. « En les amenant à s’intéresser à la nature qui les entoure, le projet parvient également à les sensibiliser aux enjeux environnementaux et aux impacts des changements climatiques ici et dans le monde », a affirmé Guillaume Maziade, enseignant en Techniques du milieu naturel au Cégep de St-Félicien.

Le prix AVENIR PROJET PAR EXCELLENCE du Gala Forces AVENIR au collégial est désigné parmi l’ensemble des finalistes des catégories projet. Le dossier choisi se démarque nettement de tous les dossiers de candidature et l’étudiant ou le groupe d’étudiants qui l’aura déposé aura su démontrer qu’il poursuit un parcours voué à l’excellence.

Au cours de la première étape de ce projet, plus de 120 élèves, appuyés notamment par des enseignants, des bénévoles et la Ville de Saint-Félicien, ont planté 260 arbres à l’automne 2021 sur un terrain en friche afin de créer une mini forêt accessible, où prendront place des activités éducatives intégrées à différents cours. Les instigateurs de MiniFÉ espèrent que leur projet saura semer des graines partout en province, conscientisant les prochaines générations au respect de l’environnement. Le prix AVENIR PROJET PAR EXCELLENCE était accompagné d’une bourse de 7 000 $ qui sera investi dans la poursuite du projet.

Forces AVENIR vise à reconnaître, à honorer et à promouvoir l’engagement étudiant dans des projets qui contribuent à la formation de citoyens conscients, responsables, actifs et persévérants, à la fois enracinés dans leur collectivité et ouverts sur le monde.

Sur la photo (de gauche à droite) les membres du projet MiniFÉ : Simon Villemure, Sabrina Chartier, Emmanuelle Moquin, William Lelièvre et Hugo Barette.

UN GRAND SUCCÈS POUR LA 2E ÉDITION DU  SALON DE L'EMPLOI ÉTUDIANT DU CÉGEP DE ST-FÉLICIEN
UN GRAND SUCCÈS POUR LA 2E ÉDITION DU SALON DE L'EMPLOI ÉTUDIANT DU CÉGEP DE ST-FÉLICIEN
28 septembre 2022
Le Cégep de St-Félicien en collaboration avec le Carrefour jeunesse emploi des Bleuets ont tenu mercredi un Salon de l'emploi étudiant à la Place centrale du Collège.

Le Cégep de St-Félicien en collaboration avec le Carrefour jeunesse emploi des Bleuets ont tenu mercredi un Salon de l’emploi étudiant à la Place centrale du Collège. L’événement avait comme objectif premier de permettre aux étudiants, notamment ceux provenant de l’extérieur de la région du Saguenay−Lac-Saint-Jean, de rencontrer les employeurs des MRC Domaine-du-Roy et Maria-Chapdelaine.

Seize (16) employeurs de différents secteurs d’activités ont pu présenter leurs offres d’emploi à temps partiel en formule kiosque. Ils ont apprécié le fait de pouvoir avoir une visibilité pour leur entreprise et de pouvoir recruter autant pour des besoins immédiats que des emplois finissants, de stages ou d’emplois d’été.

Les étudiants ont participé en grand nombre et plusieurs d’entre eux ont réussi à obtenir un emploi lors de l’événement.

Sur la photo (de gauche à droite) les organisateurs de l’événement : mesdames Noémie Perron et Marie-Pier Tremblay, conseillères en emploi au Carrefour jeunesse emploi des Bleuets et monsieur Luc Lapointe, conseiller pédagogique, responsable du placement étudiant au Cégep de St-Félicien.

Semaine du développement durable :  les 4 cégeps du Saguenay-Lac-Saint-Jean s'unissent
Semaine du développement durable : les 4 cégeps du Saguenay-Lac-Saint-Jean s'unissent
19 septembre 2022
Les quatre cégeps de la région se mobilisent en organisant une semaine thématique sur le développement durable du 19 au 23 septembre 2022.

Saguenay−Lac-Saint-Jean, 19 septembre 2022 - Les quatre cégeps de la région se mobilisent en organisant une semaine thématique sur le développement durable du 19 au 23 septembre 2022.

C’est lors d’une rencontre du comité Borée, qui a pour but de mettre en place un système alimentaire durable en zone boréale, que les cégeps ont semé l’idée de tenir simultanément des journées d’activités sur les enjeux soulevés par le concept de développement durable. Il faut dire que le contexte était déjà favorable à l’organisation de cette semaine, car à l’échelle provinciale des journées thématiques s’y déroulaient.

La Semaine du développement durable a été lancée officiellement aujourd’hui, par la plantation symbolique de quatre arbres fruitiers par les directrices générales et directeurs généraux des cégeps. Ce geste important lance le message que nos institutions d’enseignement supérieur montrent l’exemple dans nos communautés en posant des gestes concrets afin de répondre aux enjeux environnementaux et sociaux actuels. 

Tout au cours de la semaine, les communautés collégiales, les employés comme les étudiants, proposeront une série d’activités allant du dialogue à la réflexion en passant par des actions concrètes qui aborderont les grandes thématiques de la mobilité, de l’alimentation, de l’économie circulaire et du climat. Plusieurs de ces activités seront ouvertes également au grand public.

Pour en savoir plus sur les activités proposées par chaque cégep, veuillez consulter les sites de Web de chaque institution.

Sur la photo (de gauche à droite) la plantation symbolique des arbres fruitiers par madame Sylvie Prescott, directrice générale du Cégep de St-Félicien, madame Marie-Ève Gravel, directrice générale du Collège d’Alma, monsieur Raynald Thibeault, directeur général du Cégep de Jonquière et monsieur André Gobeil, directeur général du Cégep de Chicoutimi.

-30-

 

Sources :        

 

Cégep de St-Félicien                                                Collège d’Alma
Julie Gaudreault                                                         Frédéric Tremblay
Conseillère en communication                          Conseiller en communication
418 679-5412 poste 4315                                   418 668-2387 poste 294
jgaudreault@cegepstfe.ca                                     frederic.tremblay@collegealma.ca

 

Cégep de Jonquière                                                 Cégep de Chicoutimi
Dominic Munger                                                         Réjean Lavoie
Conseiller en communication                              Conseiller en communication
418 547-2191 poste 6563                                    418 549-9520 poste 1557
dominicmunger@cegepjonquiere.ca               rejean.lavoie@cchic.ca

 

 

Un étudiant de l'international présente son projet d'études au Cégep
Un étudiant de l'international présente son projet d'études au Cégep
14 septembre 2022
Suivez Marc Blondiaux, étudiant français, à travers son aventure au Québec et au Cégep de St-Félicien en visionnant 5 épisodes sur son expérience.

Découvrez l’aventure de Marc Blondiaux, étudiant au lycée Ensemble Saint-Luc Cambrai en France, qui présente son projet d'études au Cégep de St-Félicien dans le programme Techniques de tourisme en 5 épisodes vidéo.

Suivez Marc dans ses derniers préparatifs avant son départ pour le Québec jusqu’à son accueil à Saint-Félicien. Accompagné de sa collègue de classe Marine Mercier, il vous fera découvrir le Cégep et la ville de Saint-Félicien tout en donnant quelques conseils pratiques pour les futurs étudiants internationaux.

Cliquez ici pour visionner les épisodes.

Mon projet d'études au Cégep de St-Félicien

LA 3e ÉDITION DU DÉFI DÉMÉTER COURONNÉE DE SUCCÈS
LA 3e ÉDITION DU DÉFI DÉMÉTER COURONNÉE DE SUCCÈS
12 septembre 2022
La Fondation du Cégep de St-Félicien a tenu la 3e édition du Défi Déméter, le samedi 10 septembre dernier, au club Tobo-Ski de Saint-Félicien et ce, en partenariat avec le Cégep de St-Félicien et la Ville de Saint-Félicien.

La Fondation du Cégep de St-Félicien a tenu la 3e édition du Défi Déméter, le samedi 10 septembre dernier, au club Tobo-Ski de Saint-Félicien et ce, en partenariat avec le Cégep de St-Félicien et la Ville de Saint-Félicien. Ce défi proposait un parcours d’environ cinq kilomètres incluant une vingtaine d’obstacles diversifiés.  Plus de 250 personnes ont pris part à cette activité, marquée cette année par une nouveauté : la mise en place d’un parcours pour les enfants.

À l’issue de cette activité, qui constitue la principale campagne de financement de la Fondation, monsieur Rémi Lalonde, président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu et président d’honneur de cette 3e édition, a dévoilé un résultat de 65 500 $.  En effet, la grande campagne caritative de Produits forestiers Résolu, menée auprès de ses fournisseurs, a permis de doubler la somme amassée par des bénévoles de la Fondation.

« Cette 3e édition est un véritable succès, nous avons atteint un nombre de participants record et le résultat de campagne de financement dépasse largement l’objectif initialement fixé de 45 000 $. Les entreprises situées sur le territoire des municipalités régionales de comté Domaine-du-Roy et Maria-Chapdelaine sont vraiment généreuses !  Les bénévoles de la Fondation ont pu ainsi amasser plus de 30 000 $.  Que Résolu choisisse d’appuyer la Fondation, dans le cadre de sa campagne de levée de fonds annuelle auprès de ses fournisseurs a rendu cette édition exceptionnelle », a affirmé madame Marie-Noël Gagnon, présidente de la Fondation du Cégep de St-Félicien.

Cette somme permettra à la Fondation de soutenir son programme de bourses qui alloue annuellement plus de 35 000 $ à des étudiants qui fréquentent le Collège, tout en déployant de nouveaux projets.

Sur la photo, nous reconnaissons, monsieur Rémi Lalonde, président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu et président d’honneur de la 3e édition du Défi Déméter et madame Marie-Noël Gagnon, présidente de la Fondation du Cégep de St-Félicien.

NOMINATION DE M. PIERRE MORIN À TITRE DE COORDONNATEUR DES RESSOURCES MATÉRIELLES
NOMINATION DE M. PIERRE MORIN À TITRE DE COORDONNATEUR DES RESSOURCES MATÉRIELLES
19 août 2022
La directrice générale du Cégep de St-Félicien, madame Sylvie Prescott, est heureuse de vous faire part de la nomination de monsieur Pierre Morin à titre de coordonnateur des ressources matérielles aux services administratifs.

La directrice générale du Cégep de St-Félicien, madame Sylvie Prescott, est heureuse de vous faire part de la nomination de monsieur Pierre Morin à titre de coordonnateur des ressources matérielles aux services administratifs. Celui-ci succède à monsieur Steeve Martel, qui a quitté ses fonctions en mai dernier, et se joint donc à l’équipe de monsieur Pierre Lavoie, directeur des services administratifs.

Monsieur Morin est titulaire d’un baccalauréat en génie unifié mécanique et d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) en plus d’être membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ).

Ce dernier a œuvré toute sa carrière à titre d’ingénieur chargé de projets multidisciplinaires, notamment comme sous-traitant pour Rio Tinto division énergie électrique pour le compte des entreprises Adecco et BPR-Bechtel au Saguenay.

Le Cégep de St-Félicien tient à féliciter monsieur Morin et lui souhaite le meilleur des succès dans ses nouvelles fonctions qui seront effectives à compter de lundi prochain le 22 août.

 

Une première rencontre régionale sur l'accès aux études supérieures des populations autochtones
Une première rencontre régionale sur l'accès aux études supérieures des populations autochtones
28 juin 2022
Le 15 juin dernier, les directions des cinq établissements d'enseignement supérieur du Saguenay-Lac-Saint-Jean tenaient une première rencontre régionale pour discuter de la transition vers l'enseignement supérieur des populations autochtones.

COMMUNIQUÉ

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

Une première rencontre régionale sur l’accès aux études supérieures des populations autochtones

Saguenay, le 27 juin 2022 – Le 15 juin dernier, les directions des cinq établissements d’enseignement supérieur du Saguenay–Lac-Saint-Jean tenaient une première rencontre régionale pour discuter de la transition vers l’enseignement supérieur des populations autochtones.

Les directions générales, les directions des études et les conseillers responsables du volet autochtone ont échangé sur les actions existantes ou à développer pour accueillir un plus grand nombre d’étudiants autochtones. Ce fut l’occasion d’explorer les voies d’accès permettant de favoriser l’accessibilité aux études supérieures, de parler du cheminement des besoins spécifiques et de la démarche d’intégration des perspectives autochtones dans les établissements.

Les échanges ont permis aux établissements de s’inspirer des pratiques déjà en place, comme les programmes dédiés, les places réservées dans certains programmes ou encore l’autochtonisation des programmes collégiaux et universitaires en sciences infirmières.

La rencontre régionale est une première étape du chantier de la transition vers l’enseignement supérieur des populations autochtones. Il vise à développer des actions régionales communes qui contribueront à réduire les obstacles d’accès aux études supérieures, à favoriser la persévérance scolaire et à augmenter la représentativité des étudiant·es autochtones dans les établissements postsecondaires dans une optique d’inclusion, d’équité et de justice sociale.

 

Enjeux d’accessibilité des populations autochtones

Les membres des Premières Nations sont moins nombreux que les allochtones à détenir un diplôme postsecondaire. Les plus récentes données ont démontré que 25 % des Premières Nations de plus de 15 ans avaient un diplôme postsecondaire comparativement à 52 % pour toute la population du Canada.1

L’écart dans les taux de diplomation aux études supérieures prend racine dans la réalité sociohistorique des populations autochtones, alors que l’éducation visait leur assimilation en effaçant toute trace de leur culture d’origine. Il faut rappeler qu’en plus des pensionnats qui ont marqué les générations, jusqu’en 1984 la Loi sur les Indiens déterminait qu’un membre issu des Premières Nations perdait son statut lorsqu’il obtenait un diplôme universitaire. 2

Les défis actuels en matière d’accessibilité à l’éducation sont « étroitement liés aux impacts historiques et continus du colonialisme3 », en plus des enjeux liés à l’éloignement géographique de la famille et de la communauté pour accéder aux établissements d’enseignement supérieur, des barrières linguistiques, des obstacles financiers ou encore du choc culturel vécu par l’étudiant qui se retrouve dans un milieu allochtone.

À propos du Pôle

Soutenu par le Gouvernement du Québec depuis mai 2021, le Pôle sur les transitions en enseignement supérieur témoigne du désir des établissements d’enseignement supérieur du Saguenay–Lac-Saint-Jean (Université du Québec à Chicoutimi, Cégep de Chicoutimi, Cégep de Jonquière, Cégep de Saint-Félicien et Collège d’Alma) de relever ensemble les défis de la région pour faciliter l’accès à l’enseignement supérieur.

Le Pôle est un réseau composé d’équipes de recherche, de professionnels, d’enseignants, de professeurs et de gestionnaires des cinq établissements d’enseignement supérieur du Saguenay–Lac-Saint-Jean qui collaborent à mettre en place des conditions qui favorisent l’accès et la réussite des études supérieures, l’adaptation des parcours de formation et l’insertion socioprofessionnelle.

 

Pourquoi les transitions ?

Une transition est un moment déterminant où l’étudiant·e passe d’une étape à une autre. Il peut s’agir du retour aux études, du passage du collégial à l’université, du premier cycle universitaire vers les cycles supérieurs, d’un changement de programme ou encore de l’intégration sur le marché du travail. Chaque transition apporte un lot de difficultés qui, selon leur intensité, viendront influencer la poursuite des études de l’étudiant·e.

Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, le pourcentage de la population qui a un diplôme d’enseignement supérieur est inférieur de 11,6 % à celui de la population québécoise4 et les collégiens du Saguenay–Lac-Saint-Jean aspirent moins à poursuivre vers les études universitaires.5 Faciliter les transitions est un levier pour augmenter l’accès et la réussite de l’enseignement supérieur.

 

- 30 -

Identification des photos :

Sabrina Trottier, conseillère en orientation au Cégep de Saint-Félicien et membre du comité de chantier de la transition vers l’enseignement supérieur des populations autochtones, lors de la première rencontre régionale sur l’accès aux études supérieures des populations autochtones.

Michèle Martin, coordonnatrice des mesures de soutien responsable du volet autochtone au Cégep de Chicoutimi et membre du comité de chantier de la transition vers l’enseignement supérieur des populations autochtones, lors de la première rencontre régionale sur l’accès aux études supérieures des populations autochtones.

 

Pour information :
Sophie Boulianne
Conseillère en communication
418 693-2422


1 Statistique Canada, 2018

2 La Loi sur les Indiens du Canada visait « l’émancipation » des Indiens, tel que le stipule l’article 109, c’est-à-dire ne plus être légalement un Indien et posséder tous les attributs de la citoyenneté. Un amendement de 1880 retire automatiquement le statut d’Indien à ceux qui obtiennent un diplôme universitaire. Les dispositions concernant l’émancipation ne seront levées qu’en 1985 (https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/indian-act).

CCNSA, 2017

4 Institut de la statistique du Québec 2020

SPEC 2016

 

ANNE ST-ONGE REÇOIT LA MENTION D'HONNEUR DE L'ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE PÉDAGOGIE COLLÉGIALE
ANNE ST-ONGE REÇOIT LA MENTION D'HONNEUR DE L'ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE PÉDAGOGIE COLLÉGIALE
15 juin 2022
Dans le cadre du 41e colloque annuel de l'Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC), 57 enseignants d'autant d'établissements collégiaux ont reçu avec fierté la Mention d'honneur de l'Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC).

Dans le cadre du 41e colloque annuel de l'Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC), 57 enseignants d'autant d'établissements collégiaux ont reçu avec fierté la Mention d'honneur de l'Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC). Cette année madame Anne St-Onge, enseignante en Techniques du milieu naturel, a reçu la mention d’honneur pour le Cégep de St-Félicien.

Cette distinction souligne l’engagement pédagogique, la qualité du travail et la contribution à l'évolution de l'enseignement.

Anne est une enseignante et une coordonnatrice accomplie très engagée dans le programme Techniques du milieu naturel. Son souci d’assurer l’intégration des nouveaux membres dans l’équipe lui vaut la réputation de « mère adoptive du département ». Son dévouement, sa rigueur et son implication dans la vie départementale, dans les travaux touchant l’évolution du programme et dans les comités institutionnels sont remarquables. Son approche rassembleuse et mobilisatrice aura su inspirer ses collègues à offrir une formation technique riche en expériences terrain et orientée vers les nouvelles avancées du domaine tant sur le plan de la recherche appliquée que sur le plan technologique.

La direction du Cégep de St-Félicien tient à féliciter madame Anne St-Onge pour cet honneur pleinement mérité.

MARIE-LOU DESBIENS REÇOIT LE PRIX DE LA RELÈVE ENSEIGNANTE 2022  DE L'ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE PÉDAGOGIE COLLÉGIALE
MARIE-LOU DESBIENS REÇOIT LE PRIX DE LA RELÈVE ENSEIGNANTE 2022 DE L'ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE PÉDAGOGIE COLLÉGIALE
14 juin 2022
Madame Marie-Lou Desbiens, enseignante en Techniques de tourisme au Cégep de St-Félicien, est la récipiendaire du prix Relève enseignante 2022 de l'Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC).

Madame Marie-Lou Desbiens, enseignante en Techniques de tourisme au Cégep de St-Félicien, est la récipiendaire du prix Relève enseignante 2022 de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC). Elle a reçu cette reconnaissance lors de la 41e édition du colloque de l’AQPC qui s’est déroulée à Laval le 9 juin dernier.

Le prix Relève enseignante est remis a une personne en début de carrière exerçant déjà une influence positive importante sur son établissement ou sur le réseau collégial.

Enseignante depuis 2017 au Cégep de St-Félicien, Marie-Lou a su mettre la pédagogie au centre de sa pratique enseignante afin d’avoir une incidence positive sur la réussite étudiante. Son implication soutenue au niveau de la création de matériel, de la planification d’activités pédagogiques et dans l’accompagnement d’étudiants a contribué grandement à la vie pédagogique du département de tourisme et du collège.

Le Cégep de St-Félicien tient à féliciter madame Marie-Lou Desbiens pour l'obtention de ce prix qu'elle a pleinement mérité par son engagement, son dynamisme et la qualité de son travail.

Sur la photo de gauche à droite : Marthe Giguère, présidente sortante de l’AQPC, Marie-Lou Desbiens, récipiendaire et Marie Lefebvre de Chenelière Éducation Collégial et universitaire, partenaire du prix.

UNE NOUVELLE BOURSE POUR FACILITER L'ACCÈS AUX ÉTUDES COLLÉGIALES POUR LES RÉFUGIÉS UKRAINIENS
UNE NOUVELLE BOURSE POUR FACILITER L'ACCÈS AUX ÉTUDES COLLÉGIALES POUR LES RÉFUGIÉS UKRAINIENS
13 juin 2022
Devant le drame humain que vivent les Ukrainiens, les quatre cégeps du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont choisi de prendre action de façon commune et d'offrir de l'aide financière à une personne réfugiée de l'Ukraine qui désirerait entreprendre ou poursuivre ses études dans la région.

Les cégeps de la région s’unissent pour soutenir le peuple ukrainien

Devant le drame humain que vivent les Ukrainiens, les quatre cégeps du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont choisi de prendre action de façon commune et d’offrir de l’aide financière à une personne réfugiée de l’Ukraine qui désirerait entreprendre ou poursuivre ses études dans la région.

En effet, le Cégep de St-Félicien, le Collège d’Alma, le Cégep de Jonquière et le Cégep de Chicoutimi ont emboîté le pas d’autres établissements de Collèges et Instituts Canada en rendant disponible une toute nouvelle bourse visant à permettre à une personne provenant de l’Ukraine d’accéder à des études supérieures dans leur collège.

Ainsi, quatre étudiantes et étudiants ukrainiens se verront offrir un montant équivalent aux frais d’inscription pour une année d’études dans un programme de parcours régulier ou en formation continue dans la région. Aussi, un montant additionnel d’environ 1 000 dollars leur sera remis pour subvenir aux besoins de subsistance pour chaque année d’études.

« Notre région a toutes les ressources nécessaires pour accueillir et accompagner ces étudiantes et étudiants avec les expertises respectives de chacun de nos cégeps. Il était donc naturel de contribuer à l’intégration des nouveaux arrivants afin qu’ils bénéficient de l’environnement d’apprentissage de nos établissements d’enseignement et ainsi accéder à une variété de programmes d’études au collégial », a déclaré M. Raynald Thibeault, président de la Table régionale des directions générales des cégeps de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean ainsi que directeur général du Cégep de Jonquière.

Par cette action concrète et concertée, les quatre cégeps de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean souhaitent ainsi démontrer leur solidarité envers la population ukrainienne en favorisant leur accès à des études collégiales, mais également à un milieu de vie dans notre région.

Comment procéder

Si vous connaissez une personne qui pourrait tirer profit d’une telle aide financière, nous vous encourageons à l’inviter à communiquer avec nous au 418 679-5412 poste  4203.

1
2 3 4 5 >