Les nouvelles

Archives
Victor Verreault reçoit une bourse de 2 000 $  dans le cadre du Programme de bourses Hydro-Québec  au sein de la Fondation de l'athlète d'excellence du Québec (FAEQ)
Victor Verreault reçoit une bourse de 2 000 $ dans le cadre du Programme de bourses Hydro-Québec au sein de la Fondation de l'athlète d'excellence du Québec (FAEQ)
22 septembre 2017
Victor Verreault, étudiant en Techniques de comptabilité et de gestion au Cégep de Saint-Félicien et athlète de haut niveau en vélo de montagne, a reçu une bourse de 2 000 $ dans le cadre de la 20e édition du Programme de bourses Hydro-Québec.

Victor Verreault, étudiant en Techniques de comptabilité et de gestion au Cégep de Saint-Félicien et athlète de haut niveau en vélo de montagne, a reçu une bourse de 2 000 $ lors d’une cérémonie organisée dans le cadre de la 20e édition du Programme de bourses Hydro-Québec au sein de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec le 20 septembre dernier.

En effet, Victor a remporté la bourse Persévérance qui valorise l’attitude exemplaire de l’étudiant-athlète lors de circonstances difficiles.

« 5e à la Coupe Québec de Charlesbourg en 2017, Victor est un cycliste très habile et endurant. Il s’applique à développer sa dextérité pour la mécanique de son vélo. Diagnostiqué avec un cancer du lymphome hodgkinien il a été forcé d’abandonner le sport temporairement afin d’entreprendre des traitements de chimiothérapie et une opération. Maintenant en pleine forme, il s’est remis à son sport et parmi ses objectifs à court terme, il souhaite prendre de l’expérience dans les rangs des U-23 cette année. Plus tard, Victor compte bien assurer la relève au sein de l’entreprise familiale spécialisée dans le transport de personnes ».

Le Cégep de Saint-Félicien félicite Victor et lui souhaite la meilleure des chances dans la poursuite de ses études collégiales et de son sport.

Sur la photo, nous reconnaissons, Victor Verreault en compagnie de madame Carolyne Hudson, conseillère dons et commandites chez Hydro-Québec. Crédit photo : Hydro-Québec.

 50e anniversaire du réseau collégial public  CÉGEP : 50 ANS D'ÉVOLUTION
50e anniversaire du réseau collégial public CÉGEP : 50 ANS D'ÉVOLUTION
29 août 2017
Réunis au sein de la Fédération des cégeps, les 48 collèges publics québécois donnent aujourd'hui le coup d'envoi des célébrations entourant le 50e anniversaire de la création des cégeps.

Réunis au sein de la Fédération des cégeps, les 48 collèges publics québécois donnent aujourd’hui le coup d’envoi des célébrations entourant le 50e anniversaire de la création des cégeps. C’est en effet en août 1967 que les douze premiers cégeps ont vu le jour, les autres collèges emboîtant le pas dans les mois et les années qui suivirent, pour finir par constituer le réseau des 48 établissements d’enseignement collégial public que nous connaissons aujourd’hui.

Fort d’un demi-siècle d’évolution, le réseau collégial public sera au cœur d’une série d’activités et d’événements qui se déploieront tout au long de l’année scolaire 2017-2018 pour mettre en lumière la contribution des cégeps à l’essor du Québec d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

« Le cinquantième anniversaire de la création des cégeps est une occasion unique de faire le bilan de ce réseau d’éducation supérieure issu de l’effervescence des années 1960. C’est une idée audacieuse qui, dès 1967, a donné naissance aux tout premiers cégeps jusqu’à former le réseau actuel des 48 cégeps que nous avons toutes les raisons de célébrer cette année. On peut dire aujourd’hui non sans fierté que les objectifs de la commission Parent à l’origine de la création des cégeps ont été atteints : démocratiser et laïciser l’enseignement supérieur partout sur le territoire, favoriser son accès aux femmes et offrir une formation générale commune à tous les étudiants accédant à l’enseignement supérieur. Comme l’ont démontré plusieurs analyses, les cégeps sont aussi devenus des acteurs importants du développement économique du Québec. Cette année anniversaire sera donc l’occasion pour les cégeps de célébrer ces grandes réussites, mais aussi de se projeter dans l’avenir, alors que le Québec n’a jamais eu autant besoin de travailleurs et de citoyens avec une formation adéquate, que celle-ci soit technique ou préuniversitaire », a indiqué M. Bernard Tremblay, président-directeur général de la Fédération des cégeps.
 

« Ambassadeurs » et « ambassadrices » pour les 50 ans des cégeps

Pour marquer le 50e anniversaire de la création des cégeps, chacun des 48 collèges publics a demandé à une personnalité — du monde des affaires, du domaine politique ou encore des milieux scientifique, culturel ou sportif — dont le passage au collégial a été déterminant, de témoigner à titre d’« ambassadeur » ou d’« ambassadrice » du cégep dont il ou elle est diplômé (e). Ces témoignages peuvent être visionnés à compter d’aujourd’hui sur la chaîne YouTube CÉGEP et seront diffusés à raison d’un témoignage vidéo par semaine durant toute l’année 2017-2018 sur le site lecegep.com ainsi que sur les médias sociaux.

 

Congrès et livre sous le thème du 50e

Les 25 et 26 octobre 2017 se tiendra, à l’Hôtel Le Concorde, à Québec, le congrès bisannuel de la Fédération des cégeps sous le thème « CÉGEP, 50 ANS D’ÉVOLUTION ». Cet événement constituera un moment phare des célébrations du 50e anniversaire et permettra de mobiliser les cégeps, ainsi que les autres acteurs de l’éducation et de l’enseignement supérieur au Québec, pour établir un bilan sur 50 années d’enseignement collégial public et pour réfléchir collectivement à l’avenir des cégeps. Ce congrès sera aussi l’occasion pour l’Association des cadres des collèges du Québec (ACCQ), en collaboration avec la Fédération des cégeps, de lancer un livre sous le thème des 50 années d’évolution des cégeps. Sous la direction de Mme Lucie Héon et de M. Denis Savard, professeurs à l’Université Laval, cet ouvrage rassemble un collectif d’auteurs qui traiteront plus précisément de 50 réussites parmi les plus marquantes accomplies par les cégeps en 50 années d’existence.

 

Concert unique à la Maison symphonique et à travers le Québec

Afin de célébrer les activités socioculturelles des cégeps qui contribuent à façonner le visage culturel et artistique du Québec depuis un demi-siècle, la Fédération des cégeps et l’Orchestre symphonique de Montréal présenteront le spectacle anniversaire L’OSM célèbre les 50 ans des cégeps le 30 novembre prochain, à la Maison symphonique, à Montréal. En compagnie d’anciens lauréats de Cégeps en spectacle, l’OSM soulignera ce 50e anniversaire en chanson, en humour, en danse et en musique classique. Une occasion d’entendre et d’admirer sur une même scène Catherine Major, Charles Richard-Hamelin, Vincent Vallières, Yann Perreau et Philippe Brach, entre autres, le tout sous la direction du chef d’orchestre Adam Johnson. Cet événement unique sera également retransmis en direct dans tous les cégeps grâce aux étudiants du programme Arts et technologie des médias (ATM) du Cégep de Jonquière.

 

Projet ÉducArt avec le Musée des beaux-arts

Dans le cadre des célébrations des 50 ans du réseau collégial public et de son programme ÉducArt, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) a proposé à chacun des cégeps de choisir une œuvre d’art de sa collection permanente et de réaliser un projet créatif d’interprétation de l’œuvre en question. Plusieurs enseignants et étudiants ont répondu à l’appel et les fruits de leurs talents et de leur imagination seront mis en ligne à compter du 22 septembre dans la section ÉducArt sur le site Web du MBAM.

 

Campagne multiplateforme aux couleurs des 50 ans

Une campagne publicitaire multiplateforme accompagnera les célébrations entourant le 50e anniversaire des cégeps où plusieurs messages évoquant ce moment marquant qu’est le passage au cégep se rassembleront sous la signature « CÉGEP : 50 ANS D’ÉVOLUTION ». La campagne se déploiera sur diverses plateformes traditionnelles — affichage extérieur, publications imprimées, télévision — ainsi que sur le Web et les médias sociaux dès la rentrée et tout au long de l’automne. Pour en savoir plus au sujet de cette campagne aux couleurs des 50 ans des cégeps, et pour plus d’information au sujet du réseau collégial public, consultez le site lecegep.com, abonnez-vous à la page Facebook CÉGEP ou suivez le mot-clic #50ansCÉGEP sur Twitter.

Un peu d’histoire…

Dans un climat social marqué par une grande effervescence, poussé par la volonté collective de faire de l’éducation la clé du développement d’une société, le Québec a mis de l’avant de nouvelles idées, véhiculé une vision novatrice de l’État et proposé une série impressionnante de réformes en matière de santé, d’économie et surtout d’éducation. Cette volonté d’assurer l’accessibilité de l’éducation partout et pour tous a brisé bien des résistances et permis de faire entrer le Québec de plain-pied dans la modernité. C’est dans ce contexte que le gouvernement a créé les premiers cégeps, en prenant appui sur la recommandation des membres de la Commission royale d’enquête sur l’enseignement dans la province de Québec (commission Parent). Tout à la fois idée audacieuse et fruit d’une réflexion sérieuse, cette recommandation a mené à la création d’un modèle offrant aux jeunes du Québec la possibilité d’acquérir, dans leur région, une formation complète en enseignement supérieur, leur permettant à la fois de se réaliser professionnellement, mais également de se développer comme citoyen à part entière.

En 1967, les 12 premiers cégeps — Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Collège Ahuntsic, Cégep de Chicoutimi, Cégep Édouard-Montpetit, Cégep de Jonquière, Cégep Limoilou, Collège Lionel-Groulx, Collège Maisonneuve, Cégep de l’Outaouais, Cégep de Rimouski, Cégep de Sainte-Foy, Collège Valleyfield — ouvrent leurs portes et suscitent rapidement une telle adhésion populaire que d’autres établissements viennent rapidement grossir les rangs du réseau collégial public au cours des années suivantes. Aujourd’hui, 48 cégeps établis sur l’ensemble du territoire québécois, avec les centres qui leur sont rattachés, pour un total de 96 points de service, accueillent chaque année plus de 170 000 jeunes et environ 25 000 adultes.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca.

 

Source : Fédération des cégeps

 

Lancement de la programmation 2017-2018 des Vendredis chauds
Lancement de la programmation 2017-2018 des Vendredis chauds
21 août 2017
Cinq spectacles mettant en vedette des artistes prometteurs attendent la population de Saint-Félicien et des environs cette année au Cégep de Saint-Félicien. En grande primeur également, le comité des Vendredis chauds et le Vieux couvent de Saint-Prime s'associent pour publier leur programmation res

Cinq spectacles mettant en vedette des artistes prometteurs attendent la population de Saint-Félicien et des environs cette année au Cégep de Saint-Félicien. En grande primeur également, le comité des Vendredis chauds et le Vieux couvent de Saint-Prime s’associent pour publier leur programmation respective.

Le lancement de la nouvelle saison et de la programmation 2017-2018 se fera lors du spectacle de Joseph Edgar le 15 septembre prochain. La population est invitée à 19h30, à la salle Azimut du Cégep de Saint-Félicien, pour un cocktail de bienvenue. Le spectacle aura lieu à 20h30, soit 30 minutes plus tôt que les années antérieures, et ce, afin de mieux répondre aux désirs de la population qui a été sondée au printemps dernier.

Autre nouveauté cette année, l’achat des billets pour les spectacles pourra désormais se faire en ligne dès la mi-septembre par le biais du site internet http://lesvendredischauds.cegepstfe.ca.

Outre Joseph Edgar, Pépé et sa guitare et Mathieu Cyr viendront présenter leur duo le 24 novembre prochain. Le 26 janvier, ce sera au tour de Projet Coyote puis suivra Laurence Nerbonne le 16 mars. Finalement, Tire le Coyote clôturera la saison le 6 avril avec le spectacle issu de son nouvel album à paraître cet automne.

L’idée de la publication commune des programmations avec le Vieux couvent a germée il y a deux ans et a pu se concrétiser cette année. L’idée est d’informer le public au sujet de tous les spectacles disponibles au cours de l’année 2017-2018 à la fois à Saint-Félicien et à Saint-Prime. « Ça ne sert à rien de fonctionner en vase clos alors que notre mission première est de faire vivre la musique et d’avoir une offre intéressante pour la population su secteur », rappelle Émilie Bergeron, technicienne en loisirs au Cégep de Saint-Félicien et responsable du comité des Vendredis chauds.

MÉLODIE CÔTÉ ET LÉA ST-PIERRE CASTONGUAY, ÉTUDIANTES EN TECHNIQUES DU MILIEU NATUREL, REMPORTENT UN PRIX AU CONCOURS NATIONAL « CHAPEAU LES FILLES! »
MÉLODIE CÔTÉ ET LÉA ST-PIERRE CASTONGUAY, ÉTUDIANTES EN TECHNIQUES DU MILIEU NATUREL, REMPORTENT UN PRIX AU CONCOURS NATIONAL « CHAPEAU LES FILLES! »
19 juin 2017
Deux étudiantes en Techniques du milieu naturel du Cégep de Saint-Félicien, Mélodie Côté et Léa St-Pierre Castonguay, ont remporté un prix au concours national « Chapeau les filles! » qui s'est déroulé le 12 juin dernier à l'Assemblée nationale.

Deux étudiantes en Techniques du milieu naturel du Cégep de Saint-Félicien, Mélodie Côté et Léa St-Pierre Castonguay, ont remporté un prix au concours national « Chapeau les filles! » qui s’est déroulé le 12 juin dernier à l’Assemblée nationale. En effet, Mélodie et Léa ont été honorées en recevant le prix « Environnement » du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et par le fait même une bourse de 2 000 $ chacune.

Le concours « Chapeau, les filles! » souligne la volonté et le travail des femmes inscrites à un programme de la formation professionnelle ou technique qui mène à l’exercice d’un métier traditionnellement masculin.

Mélodie Côté – Comme un poisson dans l’eau

Des mots comme « écologie des plantes » ou « lecture des paysages » sonnent comme une musique aux oreilles de Mélodie Côté. « Dans quel état léguerons-nous la planète?, s’inquiète-t-elle. Il y a urgence d’agir. » Leader née, elle s’investit dans son propre écosystème en siégeant au comité de protection de l’environnement du Cégep. Elle est aussi membre du comité femmes. « Les femmes accomplissent trop souvent des tâches invisibles. J’encourage les étudiantes à occuper le territoire. » Mélodie est fière de ses engagements… tout comme d’avoir appris à conduire une chaloupe à moteur pour aller inventorier la faune aquatique! C’est d’ailleurs le domaine où elle compte s’immerger une fois ses études terminées. Tant qu’il y aura des Mélodie pour prendre sa défense, le Terre peut tourner en paix.

Léa St-Pierre Castonguay – Coureuse des bois

Après des études en cinéma, Léa St-Pierre Castonguay n’a pu résister à l’appel du grand air. Elle s’est ainsi retrouvée dans le Nord-du-Québec, où elle a eu le coup de foudre pour la protection de l’environnement. « J’ai la nature à cœur et je veux pouvoir intervenir efficacement dans sa conversation », explique Léa. Au Cégep de Saint-Félicien, cette étudiante très engagée, reconnue pour son leadership et son professionnalisme, a raflé quelques distinctions. Elle est fière d’avoir caractérisé une zone destinée au camping dans le parc nationale de la Jacques-Cartier et d’avoir pris part à un projet de forêt comestible au Cégep. Son dada : la flore boréale. Impossible pour elle de randonner en forêt sans appeler les fleurs par leur nom latin!

Le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Sébastien Proulx, et la ministre de l'Enseignement supérieur, Mme Hélène David, ont tenu à féliciter chaleureusement les lauréates de l'édition 2016-2017.

Plus d'une trentaine de prix ont été distribués, notamment les nouveaux prix Formation d'avenir, remis à une élève de la formation professionnelle et à une étudiante de la formation technique, toutes deux inscrites à un programme faisant partie du Top 50 des programmes d'études professionnelles et techniques, soit ceux offrant les meilleures perspectives d'emploi. Trois bourses ont aussi été remises à des membres du personnel scolaire pour leur travail de mentorat.

La direction du Cégep de Saint-Félicien félicite Mélodie et Léa et leur souhaite la meilleure des chances dans la poursuite de leurs carrières.

Sur la photo : Mme Nathalie La Violette, directrice de l’information sur le milieu atmosphérique au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, remet les trois prix Environnement aux lauréates Savannah Caya-Trottier, Léa St-Pierre Castonguay et Mélodie Côté.

Photo : Brigitte Thériault – à Assemblée nationale du Québec (page officielle).

 

L'Escouade verte du Cégep de Saint-Félicien au Grand défi Pierre Lavoie
L'Escouade verte du Cégep de Saint-Félicien au Grand défi Pierre Lavoie
15 juin 2017
L'Escouade verte du Cégep de Saint-Félicien participera à la 9e édition du 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie du 15 au 18 juin en contribuant au développement du caractère écoresponsable de l'événement.

L’Escouade verte du Cégep de Saint-Félicien participera à la 9e édition du 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie du 15 au 18 juin en contribuant au développement du caractère écoresponsable de l’événement.

Cette année, l’Escouade verte du Cégep sera composée de quatre étudiants et de quatre enseignants du programme Techniques du milieu naturel. La gestion des matières résiduelles sera au cœur de leur mission écoresponsable.

L’Escouade verte sera présente au départ des cyclistes à La Baie où elle tiendra un kiosque d’information. Elle profitera également de l’occasion pour distribuer des sacs aux véhicules récréatifs utilisés par les différentes équipes afin de favoriser leur tri de déchets. Une fois le départ lancé, l’équipe du collège félicinois ira à la rencontre de bénévoles des villes qui accueillent le Grand défi pour leur donner une formation afin de maximiser le tri des déchets. Ces bénévoles accompagneront l’Escouade verte lors du passage des cyclistes et aideront à la caractérisation des matières résiduelles.

« L’implication des étudiants et des enseignants du programme Techniques du milieu naturel dans l’écoresponsabilité d’un événement d’une telle envergure n’est pas un hasard. Le Cégep de Saint-Félicien est un leader dans le domaine de la formation environnementale. Les étudiants en Techniques du milieu naturel intègrent les principes du développement durable tout au cours de leur parcours collégial, ils pourront maintenant mettre en œuvre leurs connaissances sur le terrain », a affirmé Mme Sylvie Prescott, directrice des études du Cégep de Saint-Félicien.

Une page Facebook a été créée pour rassembler l’ensemble des actions posées par la délégation du Cégep de Saint-Félicien dans le cadre du Grand défi. Vous pouvez suivre l’équipe et leur envoyer des mots d’encouragement en devenant ami de la page www.facebook.com/cegepstfeaugdpl

Monsieur Yves Marchand, enseignant en Techniques du milieu naturel,  reçoit la Mention d'honneur de l'Association québécoise de pédagogie collégiale
Monsieur Yves Marchand, enseignant en Techniques du milieu naturel, reçoit la Mention d'honneur de l'Association québécoise de pédagogie collégiale
9 juin 2017
Professeur d'expérience, Yves Marchand a la préoccupation de toujours améliorer ses pratiques pédagogiques et de les partager avec ses nouveaux collègues.

Dans le cadre du 37e colloque annuel de l'Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC), 59 enseignants d'autant d'établissements collégiaux ont reçu avec fierté la Mention d'honneur de l'AQPC des mains de la ministre de l’Enseignement supérieur, madame Hélène David, et du président de l’AQPC, monsieur Richard Moisan. Cette année monsieur Yves Marchand, enseignant en Techniques du milieu naturel, a reçu la mention d’honneur pour le Cégep de Saint-Félicien.

Cette distinction souligne l’engagement pédagogique, la qualité du travail et la contribution à l'évolution de l'enseignement.

Professeur d’expérience, Yves Marchand a la préoccupation de toujours améliorer ses pratiques pédagogiques et de les partager avec ses nouveaux collègues. Pour lui, la formation doit dépasser les connaissances à acquérir : il incite les étudiants à la réflexion, à l’autonomie et à l’effort. Véritable précurseur de l’enseignement de la géomatique dans le programme en Techniques du milieu naturel, il est toujours à l’avant-garde des nouvelles avancées et il travaille actuellement à un projet de recherche utilisant des drones sous-marins pour caractériser les lacs. Son plus grand héritage ? Des technologues de grande qualité !

La direction du Collège tient à féliciter Yves pour cet honneur pleinement mérité.

Sur la photo : Au centre, le lauréat Yves Marchand, du Cégep de Saint-Félicien, reçoit sa Mention d’honneur des mains d’Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur (à gauche), et de Richard Moisan, président de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC) (à droite). Crédit photo : Massimo Triassi.

Gagnants locaux du concours « Philosopher » édition 2017
Gagnants locaux du concours « Philosopher » édition 2017
5 juin 2017
Cette année, mesdames Mélissa Markowski, étudiante en Techniques de santé animale et Catherine Fontaine, étudiante en Tremplin DEC, se méritent chacune un prix de 100 $.

Le concours provincial « Philosopher », créé en 1988 lors du lancement de la décennie de développement culturel de l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture), s’adresse aux étudiantes et étudiants de niveau collégial du Québec. Ce concours consiste à rédiger une dissertation d’environ 2000 mots visant à répondre à une question philosophique. Cette année, la question était : «La beauté sauvera-t-elle le monde?» Les critères d’évaluation étaient : présence d’une problématisation philosophique, qualité de l’argumentation, créativité, référence à des auteurs, qualité de la langue et de la présentation matérielle.

Bien que ce concours soit d’envergure provinciale, le département de philosophie de notre cégep organise un volet local et décerne des bourses aux participantes et participants de notre collège ayant soumis les meilleurs textes.

Cette année, mesdames Mélissa Markowski, étudiante en Techniques de santé animale et Catherine Fontaine, étudiante en Tremplin DEC, se méritent chacune un prix de 100 $.

Sur la photo, nous reconnaissons (de gauche à droite) : Catherine Fontaine, Mélissa Markowski en compagnie de Denis Boivin, enseignant en philosophie et responsable du concours. 

LE CÉGEP  SOULIGNE LE TRAVAIL  DE SES ÉTUDIANTS EN ARTS, LETTRES ET COMMUNICATION
LE CÉGEP SOULIGNE LE TRAVAIL DE SES ÉTUDIANTS EN ARTS, LETTRES ET COMMUNICATION
24 mai 2017
La soirée Vidéoclap s'est tenue le 11 mai dernier pour célébrer le travail des étudiants en cinéma et en arts visuels du programme Arts, lettres et communication.

La soirée Vidéoclap s’est tenue le 11 mai dernier pour célébrer le travail des étudiants en cinéma et en arts visuels du programme Arts, lettres et communication. Sous le thème des débuts du cinéma, près de 90 personnes ont assisté à cette grande célébration présentant 20 courts-métrages réalisés par les étudiants au cours de l’année.

Pour une quatrième année consécutive, nous avons eu le privilège de recevoir des invités d’honneur pour constituer le jury qui avait la tâche de choisir les meilleurs films pour la remise de trois prix soit : madame Julie Bernier, programmatrice et coordonnatrice des projets spéciaux du Festival Regard sur le court-métrage, monsieur Patrick St-Pierre, réalisateur cameraman monteur et superviseur de production par intérim pour MAtv, ainsi que madame Caroline Gagnon, coordonnatrice de projets pour la Bande Sonimage.

Voici les films gagnants de la 20e édition de la soirée Vidéoclap :

PRIX DU PUBLIC (bourse de 100 $ offerte par l’Association étudiante du Cégep de Saint-Félicien)

  • Errance cyclique (Charles Sirisawat-Larouche)
  • Agrotempo (Karine Bernier, Érika Lalancette)

 
PRIX BANDE SONIMAGE (bourse de 125 $ et une carte de membre d’un an à la Banque Sonimage)

  • Agrotempo (Karine Bernier, Érika Lalancette)


PRIX INTERCOLLÉGIAL DE CINÉMA 2017 (les films qui représenteront le Cégep de Saint-Félicien à l’Intercollégial de cinéma 2017 au Collège Maisonneuve en juin)

  • Agrotempo (Karine Bernier, Érika Lalancette)
  • Madeggs, good morning (Erwann Boulanger, Maxim Coulombe, Émile Boivin)
  • Vitamine merde (Jessika Bolduc, Louis-Philip Lamontagne)

 

PRIX MATV (programmation sur les ondes de MAtv)

  • Agrotempo (Karine Bernier, Érika Lalancette)
  • Annie (Marie-France Ouellet, Dominc Tremblay)
  • Errance cyclique (Charles Sirisawat-Larouche)
  • Vitamine merde (Jessika Bolduc, Louis-Philip Lamontagne)
  • Routine carton (Maxim Coulombe, Christina Gauthier, Émile Boivin)
  • Madeggs, good morning (Erwann Boulanger, Maxim Coulombe, Émile Boivin)

 

Félicitations à tous les gagnants et à tous les étudiants qui ont présenté leurs films et qui ont participé à l’organisation de cette magnifique soirée.

PRIX BANDE SONIMAGE - Sur la photo nous reconnaissons (de gauche à droite) : M. Patrick St-Pierre, réalisateur cameraman monteur et superviseur de production par intérim pour MAtv, Karine Bernier et Érika Lalancette, finissantes en Arts, lettres et communication et récipiendaires du Prix Bande Sonimage, Mme Caroline Gagnon, coordonnatrice de projets pour la Bande Sonimage et Mme Julie Bernier, programmatrice et coordonnatrice des projets spéciaux du Festival Regard sur le court-métrage.

 

Camille Legrand remporte  le concours régional de recherche en histoire
Camille Legrand remporte le concours régional de recherche en histoire
16 mai 2017
Camille Legrand, finissante en Techniques de tourisme a remporté le premier prix au niveau collégial dans le cadre de l'édition 2016-2017 du Concours de recherche en histoire Raymond-Labonté.

Camille Legrand,  finissante en Techniques de tourisme a remporté le premier prix au niveau collégial dans le cadre de l’édition 2016-2017 du Concours de recherche en histoire Raymond-Labonté. Camille se mérite ainsi une bourse de 1 500 $. Le thème du concours de cette année était « Guerre et paix au Saguenay-Lac-Saint-Jean ».  Le titre de la recherche gagnante était « La conscription lors de la Seconde Guerre mondiale à travers des témoignages d’habitants de la région ». Soulignons que Camille Legrand remporte le premier prix pour une troisième année consécutive.

Le Cégep de Saint-Félicien félicite Camille et lui souhaite la meilleure des chances dans la poursuite de sa carrière.

La cérémonie de remise des prix s’est déroulée au Café-Théâtre Côté-Cour de Jonquière avec lauréats et représentants des niveaux secondaire, collégial et universitaire.

Patricia Girard reçoit  la médaille d'or de l'Institut forestier du Canada
Patricia Girard reçoit la médaille d'or de l'Institut forestier du Canada
15 mai 2017
Patricia Girard, finissante en Techniques du milieu naturel de la voie de spécialisation « Aménagement de la ressource forestière », a obtenu la Médaille d'or de l'Institut forestier du Canada pour le Cégep de Saint-Félicien.

Patricia Girard, finissante en Techniques du milieu naturel de la voie de spécialisation « Aménagement de la ressource forestière », a obtenu la Médaille d’or de l’Institut forestier du Canada pour le Cégep de Saint-Félicien.

Originaire de Chibougamau, Patricia est reconnue par ses pairs comme étant très professionnelle et travaillante. Elle se démarque pour la qualité de son travail en classe et sur le terrain. Ses qualités d’étudiante posée et réfléchie lui confèrent une vision claire de l’aménagement durable des forêts du Québec. Nul ne doute qu’elle sera un atout important dans son milieu de travail. 

Chaque année, l’Institut remet cette médaille à un diplômé ayant démontré une performance remarquable pour les universités et les écoles techniques offrant de la formation dans le domaine forestier.

Le Cégep de Saint-Félicien félicite Patricia et lui souhaite la meilleure des chances dans la poursuite de sa carrière. En plus de recevoir la Médaille d’or de l’Institut forestier du Canada, Patricia a reçu une bourse de 100 $, gracieuseté de la Coopérative étudiante.

Sur la photo, nous reconnaissons Patricia Girard en compagnie de Mme Sylvie Prescott, directrice des études du Cégep de Saint-Félicien.