Les nouvelles

Archives
Adoption du budget du Collège
Adoption du budget du Collège
19 juin 2019
Le conseil d'administration du Cégep de St-Félicien a adopté, hier soir, un budget de fonctionnement de 23,1 M de $ pour le prochain exercice financier 2019-2020.

Le conseil d’administration du Cégep de St-Félicien a adopté, hier soir, un budget de fonctionnement de 23,1 M de $ pour le prochain exercice financier 2019-2020. À cela s’ajoute une allocation d’investissement de 1,7 M de $.

S’inscrivant dans la foulée du réinvestissement en enseignement supérieur annoncé lors du dépôt du dernier budget provincial, ces sommes devraient permettre au Collège, entre autres, de déployer son nouveau plan stratégique ainsi que de poursuivre ses efforts de consolidation de ses clientèles particulièrement en ce qui concerne le recrutement d’étudiantes et d’étudiants en provenance de l’international. Le Collège devrait accueillir un peu plus de mille étudiants au site de Saint-Félicien et au Centre d’études collégiales à Chibougamau au cours de la prochaine année. Environ 20 % de ceux-ci proviennent de l’extérieur du pays.

Le budget intègre également les sommes requises pour la mise en place et l’opération du nouveau centre collégial de transfert technologique « Écofaune boréale » dont ce sera la première année complète d’activités.

Des professionnels chevronnés du milieu cinématographique  attendus à l'Intercollégial de cinéma étudiant
Des professionnels chevronnés du milieu cinématographique attendus à l'Intercollégial de cinéma étudiant
30 mai 2019
Lors de l'événement, les jeunes auront la chance de participer à des classes de maître offertes par des professionnels chevronnés du milieu cinématographique tant au Québec qu'à l'international. En effet, neuf (9) conférenciers présenteront leurs ateliers le 5 juin en après-midi au Collège.

Le Cégep de St-Félicien sera l’hôte du 26e Intercollégial de cinéma étudiant qui se déroulera du 4 au 6 juin 2019 sous la présidence d’honneur de l’artiste multidisciplinaire Martin Bureau. Ce sera la toute première fois que cet événement sera présenté dans la région du Saguenay−Lac-Saint-Jean, où plus de 220 participants provenant de 25 cégeps sont attendus.

L’Intercollégial de cinéma étudiant permet aux élèves des cégeps du Québec, dont les productions ont été sélectionnées dans chaque collège, de présenter à la communauté collégiale, sur grand écran, les fruits de leur labeur.

Cet événement rassembleur est aussi une expérience riche en échanges où le partage d’expertise et le tissage de liens prennent une place importante. Lors de l’événement, les jeunes auront la chance de participer à des classes de maître offertes par des professionnels chevronnés du milieu cinématographique tant au Québec qu’à l’international. En effet, neuf (9) conférenciers présenteront leurs ateliers le 5 juin en après-midi au Collège.

MARTIN BUREAU : Les Murs du désordre, un travail sur l’image à la rencontre de la géopolitique et l’art
Artiste multidisciplinaire, Martin Bureau poursuit une démarche à la rencontre de l’art et de la géopolitique. Ses projets ont été présentés dans divers lieux et contextes des arts visuels et du cinéma, dont au Musée d’art contemporain Quinta Normal de Santiago au Chili, au Musée d'art contemporain du Val-de-Marne (MACVAL) à Paris, dans les festivals Raindance à Londres et au Filmets à Badalona, en Espagne, et au Chicago International Film Festival. 

 

 

DAVID GUILLEMETTE : Le documentaire voyage
Originaire de Saint-Félicien, David Guillemette a gradué du programme Arts, lettres (cinéma et communication) du Cégep de St-Félicien en 2005, baccalauréat Interdisciplinaire en Arts (profil vidéo) de l’UQAC en 2008 et de la maîtrise en Arts Visuels et Médiatiques (profil éducation) de l’UQAM en 2015. Portant actuellement les chapeaux de technopédagogue, de formateur en création vidéographique et multimédia, d’artiste vidéo et de travailleur autonome, David est également coréalisateur de trois longs métrages documentaires de voyage qui ont chacun été diffusés dans une cinquantaine de cinémas à travers le Québec, dont plusieurs en formule ciné-conférences. Geek de nature, il se passionne pour les nouvelles tendances technologiques touchant à la production vidéographique et la pédagogie numérique. Au fil des années, David a réalisé une vingtaine de courts métrages et autant de vidéos corporatives en plus d’avoir formé plus d’une centaine d’adolescents à la création vidéo à travers le Canada.

 

PATRICK BOUCHARD : Des corps et des décors
Né à Québec en 1974, Patrick Bouchard fait ses études à l’Université du Québec à Chicoutimi où il réalise un premier film de marionnettes, Jean Leviériste (1998), dans le cadre du baccalauréat interdisciplinaire en arts. Il remporte le Jutra du meilleur court métrage d’animation pour son premier film professionnel, Les ramoneurs cérébraux (2002), évocation à la fois drôle et sinistre des tourments subis par un musicien à la créativité débordante. Inspiré d’une chanson des Colocs, Dehors novembre (2005), est aussi primé aux Jutra et présenté en compétition à Annecy. Patrick Bouchard enchaîne avec un troisième film de marionnettes, Révérence (2007), où il décrit une société condamnée par l’égoïsme des bourgeois et la bête passivité de leurs serviteurs. En 2007, au Festival Off-Courts de Trouville, il réalise en 24 heures Talon d’argile, très court film dans lequel des figures d’argile sont soumises à des métamorphoses. Cette expérience est à l’origine de Bydlo (2012), qui sera sélectionné au TIFF et à Annecy et pour lequel il remporte pour une troisième fois le Jutra du meilleur court métrage d’animation. Le film sera également primé plusieurs fois en festival, notamment à Clermont-Ferrand, où il gagne le Prix du meilleur film d’animation, et au Festival Fantasia, qui lui décerne le prix spécial Coup de cœur animation. Le sujet est son cinquième film avec l’ONP qui le mènera à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2018 en plus de remporter plusieurs prix internationaux.


STEVEN WOLOSHEN : Scratchatopia
Sélectionné deux fois pour le Prix du Gouverneur général, il a reçu de nombreuses subventions de recherche et de création. Sous sa propre bannière, Scratchatopia, le cinéaste a présenté des rétrospectives solos de son travail et a enseigné des techniques de cinéma artisanal lors d’ateliers et de classes de maître en Argentine, au Maroc, aux États-Unis, en Slovénie, en Australie, en France, en Grande-Bretagne, en Grèce, au Portugal, en Espagne, en Slovaquie, en Pologne, au Mexique ainsi qu’à travers le Canada.


JIMMY LAROUCHE : Le cinéma indépendant autofinancé
À l’automne 2010, il tourne son premier long métrage, La cicatrice, sélectionné dans 18 festivals internationaux, dont celui de Busan (Corée du Sud), le plus prestigieux d’Asie. En 2014, Antoine et Marie, son second long métrage, gagne le Grand Prix Focus au Festival du Nouveau Cinéma. Son plus récent long-métrage, Mon ami Dino, présenté lors de la soirée de clôture de la 20e édition du festival Fantasia, est encensé par la critique. Il travaille présentement à l’adaptation cinématographique de Mãn, second roman de l’écrivaine de renommée internationale Kim Thúy.

 

MÉLISSA BOUCHARD ET MARIE-ÉLAINE RIOU :
Les festivals de cinéma, un secret bien gardé

Mélissa Bouchard
Pendant 6 ans, elle a programmé et organisé près d’une centaine d’événements et de projections de courts métrages. Elle revient s’installer au Saguenay en 2009 pour joindre l’équipe de programmation du Festival REGARD et consacre toutes ses énergies à la programmation et à la mise en valeur du court métrage indépendant. Ayant à cœur le développement culturel et artistique de sa région, elle s’implique directement auprès des cinéastes et continue de multiplier les initiatives vouées au rayonnement des cinéastes d’ici et d’ailleurs.

Marie-Élaine Riou
Marie-Élaine Riou assure la direction générale du Festival REGARD, en plus de siéger au conseil d’administration de différentes organisations dont Culture Saguenay Lac-Saint-Jean, Promotion Saguenay et l’Office Québec-Monde. À l’international, n plus de s’impliquer dans le conseil d’administration de Short Film Conference, elle a fait partie du jury de plusieurs festivals, notamment à Soria en Espagne, à Busan en Corée du Sud et à Namur en Belgique.


SAMUEL PINEL-ROY : Direction photo en tournage : « guérilla »
Au cours des dernières années, il a tourné sur plusieurs productions à l’international dans plus d’une quarantaine de pays dans le monde. Samuel Pinel-Roy est spécialisé en direction photo où il travaille sur différents types de projets, autant documentaire que fiction en télé et en cinéma.

 

ANAË BILODEAU : De l’idée au film
Anaë et son alter ego Louis-Pierre Cossette signent les courts métrages Nuit Blanche (2014), La Dernière Minute (2015) et À l’aube (2019). Ils imagent aussi, en animation, les souvenirs du réalisateur Philippe Belley dans la websérie L’usine et ma vilaine mémoire de 9 ans (2017) et les propos de plusieurs intervenants dans 50/50 : le documentaire (2018) de Tanya Lapointe et Laurence Trépanier.

 

 

Nul doute que les étudiantes et étudiants seront comblés par la visite de ces invités de renom. Pour en savoir plus sur les conférenciers, visitez la page Facebook de l’événement à www.facebook.com/intercocinemacegepstfe.

Rappelons que le Cégep de St-Félicien offre le programme Arts, lettres et communication depuis maintes années où la création est au cœur de la formation multidisciplinaire avec notamment plusieurs cours de cinéma.

 

 Émilie Théberge de Normandin reçoit  la médaille académique 2017-2018 du Gouverneur général du Canada
Émilie Théberge de Normandin reçoit la médaille académique 2017-2018 du Gouverneur général du Canada
24 mai 2019
Madame Isabelle Frigon directrice adjointe des études au Cégep de St-Félicien, a remis, au nom de Son Excellence, la très honorable Julie Payette, la Médaille académique du Gouverneur général du Canada pour l'année 2017-2018 au Cégep de St-Félicien à madame Émilie Théberge.

Madame Isabelle Frigon directrice adjointe des études au Cégep de St-Félicien, a remis, au nom de Son Excellence, la très honorable Julie Payette, la Médaille académique du Gouverneur général du Canada pour l'année 2017-2018 au Cégep de St-Félicien à madame Émilie Théberge.

Émilie a terminé ses études en Sciences de la nature en mai 2018 et étudie actuellement en génie électrique à la Polytechnique de Montréal.

La Médaille est remise à l’étudiant ou l’étudiante qui a obtenu les meilleurs résultats académiques au terme de son programme d’études au Cégep de St-Félicien.

En 1873, le comte de Dufferin, Gouverneur général du Canada de 1872 à 1878 a créé une médaille pour récompenser le mérite scolaire. Désireux d’encourager l’excellence scolaire dans le nouveau Dominion, le comte de Dufferin, troisième gouverneur général de la Confédération, a donc créé ce qui allait devenir l’une des plus prestigieuses distinctions offertes aux étudiantes et étudiants dans les établissements d’enseignement canadiens – la Médaille académique du Gouverneur général.

Les gouverneurs généraux qui lui ont succédé ont repris à leur compte son objectif et, avec la multiplication des établissements d’enseignement dans le pays, le nombre des médailles décernées chaque année s’est accru régulièrement.  La médaille est décernée aux diplômés qui ont obtenu les meilleurs résultats scolaires au terme de leurs études dans une école secondaire, dans un cégep ou une université dont le programme est approuvé.

La direction et le personnel du Cégep de St-Félicien félicitent Émilie et lui souhaitent la meilleure des chances dans la poursuite de ses études.

Sur la photo, nous reconnaissons madame Isabelle Frigon, directrice adjointe à la direction des études au Cégep de St-Félicien, remettant la Médaille académique du Gouverneur général du Canada à madame Émilie Théberge.

Symposium des Sciences humaines 2019
Symposium des Sciences humaines 2019
24 mai 2019
Les finissantes et finissants en Sciences humaines du Cégep de St-Félicien ont présenté, du 23 au 25 avril dernier, leurs projets d'intégration lors d'un symposium à la place centrale du cégep.

Les finissantes et finissants en Sciences humaines du Cégep de St-Félicien ont présenté, du 23 au 25 avril dernier, leurs projets d’intégration lors d’un symposium à la place centrale du cégep. Cette année, le thème était « L’espoir d’une société meilleure pour… ».

L’objectif de ce symposium est d’étudier des thèmes propres aux différentes disciplines des sciences humaines. Les étudiantes et les étudiants présentent leurs recherches en apportant d’éventuelles solutions qui pourront faire évoluer notre pensée personnelle et collective.

Liste des gagnantes et gagnants des premiers prix :

  • Audrey Lapierre, Ann-Frédéric Côtes et Emy Gagnon pour L'avenir des victimes invisibles.
    Bourse de 150 $ gracieuseté du député fédéral de Lac-Saint-Jean, M. Richard Hébert
  • Samuel Juneau, Vincent Pagé et Jonathan Landry pour Véganisme : entre mode et mode de vie! 
    Bourse de 150 $ gracieuseté des Produits Gilbert.

     
  • Camille Beaulieu-Pineault et Justine Paradis pour Grossesse sous contrôle? 
    Bourse de 150 $ gracieuseté de la Pharmacie Jean Coutu de Dolbeau-Mistassini.

     
  • Rosalie Delisle et Frédérique Marceau pour L'intimidation : où en sommes-nous? 
    Bourse de 150 $ gracieuseté du Département des Sciences humaines du Cégep de St-Félicien.

     
  • Rébecca Gingras et Simon Desjardins pour Le souverainiste québécois...une espèce menacée? 
    Bourse de 150 $ du Comité de l'environnement pour le kiosque le plus écoresponsable.

     
  • Sydney Doucet et Mégan Bonneau pour À un clic de l'amour!
    Prix Coup de cœur du public.

Crédit photo : Gabriel Paré, finissant en Sciences humaines

Félicitations à tous les participants et lauréats de cette belle activité.

Simon Desjardins du Cégep de St-Félicien remporte le 3e prix  du Concours de recherche en histoire Raymond-Labonté
Simon Desjardins du Cégep de St-Félicien remporte le 3e prix du Concours de recherche en histoire Raymond-Labonté
22 mai 2019
Dans le cadre de la 22e édition du Concours régional de recherche en histoire Raymond-Labonté, Simon Desjardins, étudiant en Sciences humaines - profil « Le monde et ses défis » a remporté le 3e prix pour sa recherche « Auguste Lemieux victime de la faim? » en plus d'une bourse de 500 $.

Dans le cadre de la 22e édition du Concours régional de recherche en histoire Raymond-Labonté, Simon Desjardins, étudiant en Sciences humaines - profil « Le monde et ses défis » a remporté le 3e prix pour sa recherche « Auguste Lemieux victime de la faim? » en plus d’une bourse de 500 $. Par ailleurs, William Perron, étudiant en Sciences de la nature, a remporté le prix de participation de 200 $ du niveau collégial.  Le thème du concours de cette année était « La justice au Saguenay−Lac-Saint-Jean ».

Le Cégep de St-Félicien félicite les deux étudiants et leur souhaite la meilleure des chances dans la poursuite de leurs études.

Sur la photo, nous reconnaissons (de gauche à droite) : Simon Desjardins et William Perron.

 LE CÉGEP DE ST-FÉLICIEN SOULIGNE LE TRAVAIL  DE SES ÉTUDIANTS EN ARTS, LETTRES ET COMMUNICATION
LE CÉGEP DE ST-FÉLICIEN SOULIGNE LE TRAVAIL DE SES ÉTUDIANTS EN ARTS, LETTRES ET COMMUNICATION
21 mai 2019
Le 9 mai dernier, la soirée Vidéoclap s'est tenue pour célébrer le travail des étudiants en cinéma du programme Arts, lettres et communication.

Le 9 mai dernier, la soirée Vidéoclap s’est tenue pour célébrer le travail des étudiants en cinéma du programme Arts, lettres et communication. Sous le thème « Walt Disney », près de 120 personnes ont assisté à ce grand rassemblement présentant 11 courts-métrages (animations, documentaires et fiction) réalisés par les étudiants au cours de l’année.

Pour une sixième année consécutive, nous avons accueilli des invités de marque pour constituer le jury qui avait la lourde tâche de choisir les meilleurs films pour la remise de trois prix soit : madame Marie-Elaine Riou, Directrice générale du Festival international Regard sur le court-métrage, monsieur Martin Guillemette, technicien de production régionale pour MAtv ainsi que madame Caroline Gagnon, coordonnatrice à la Bande Sonimage.

Voici les films gagnants de la 22e édition de la soirée Vidéoclap :

PRIX MAtv (diffusion sur les ondes de MAtv durant l’été et l’automne – première diffusion : semaine du 27 mai, puis du 3 juin, du 5 et du 12 août)

  • Poison de mars (animation) – Sameck Perreault et Marily Sauvageau
  • Don Quichotte de la Jaquette (animation) – Alex Côté, Keven Bergeron et Émile-Olivier Tremblay
  • La télé de Jeanne Hébert (animation documentaire) – Anaïs Tremblay
  • Casserole et média (animation) – Émile Boivin
  • 29 semaines (documentaire) – Noémie Boulianne et Julie-Pier Tremblay

Prix Intercollégial (Diffusion des courts-métrages lors de la 26e édition de l’Intercollégial de cinéma étudiant qui aura lieu du 4 au 6 juin prochain au Cégep de St-Félicien. Une toute première dans la région du Saguenay−Lac-Saint-Jean. L’événement rassemblera 260 participants de plus de 25 cégeps de la province.)

  • La télé de Jeanne Hébert (animation documentaire) – Anaïs Tremblay
  • Casserole et média (animation) – Émile Boivin
  • 29 semaines (documentaire) – Noémie Boulianne et Julie-Pier Tremblay


Prix Bande Sonimage (125 $ plus un membership pour l’excellence d’une réalisation)

  • 29 semaines (documentaire) – Noémie Boulianne et Julie-Pier Tremblay


Prix du public (150 $ remis par l’Association étudiante du Cégep de St-Félicien)

  • Casserole et média (animation) – Émile Boivin

 

Félicitations à tous les étudiants qui ont présenté leurs films, aux gagnants et à ceux qui ont participé à l’organisation de cette magnifique soirée.

Vignettes de photos de gauche à droite :

PRIX INTERCOLLÉGIAL

Martin Guillemette, technicien de production régionale pour MAtv, Julie-Pier Tremblay, Noémie Boulianne, Émile Boivin, Anaïs Tremblay, Marie-Elaine Riou, directrice générale du Festival international Regard sur le court-métrage et Caroline Gagnon, coordonnatrice à la Bande Sonimage.

PRIX MATV

À l’arrière : Julie-Pier Tremblay, Marie-Elaine Riou, directrice générale du Festival international Regard sur le court-métrage, Sameck Perreault, Marily Sauvageau, Anaïs Tremblay, Caroline Gagnon, coordonnatrice à la Bande Sonimage, Émile Boivin et Émile-Olivier Tremblay. À l’avant : Noémie Boulianne, Martin Guillemette, technicien de production régionale pour MAtv, Alex Côté, Keven Bergeron et Tania Jourdain.


PRIX BANDE SONIMAGE

Martin Guillemette, technicien de production régionale pour MAtv, Julie-Pier Tremblay, Noémie Boulianne, récipiendaires du Prix Bande Sonimage, Caroline Gagnon, coordonnatrice à la Bande Sonimage et Marie-Elaine Riou, directrice générale du Festival international Regard sur le court-métrage.


PRIX DU PUBLIC

Martin Guillemette, technicien de production régionale pour MAtv, Sylvie Prescott, directrice des études au Cégep de St-Félicien, Émile Boivin, récipiendaire du Prix du public, Caroline Gagnon, coordonnatrice à la Bande Sonimage et Marie-Elaine Riou, directrice générale du Festival international Regard sur le court-métrage.

Bourses au mérite
Bourses au mérite
16 mai 2019
Le Cégep de St-Félicien a tenu, le 7 mai dernier, sa cérémonie annuelle de remise de bourses au mérite.

Le Cégep de St-Félicien a tenu, le 7 mai dernier, sa cérémonie annuelle de remise de bourses au mérite pour souligner les performances scolaires, parascolaires, ainsi que le savoir-être des membres de sa communauté étudiante, et ce entre autres grâce à de nombreux partenaires financiers du milieu.

Au cours de la soirée, le Collège a récompensé l’excellence de ses étudiants par l’attribution de 35 bourses, pour un montant total de 9 000 $. 

Visitez la page Facebook du Collège pour visionner l’album photo de l’événement.

 

Nomination de madame Sylvie Prescott  à la direction générale du Cégep de St-Félicien
Nomination de madame Sylvie Prescott à la direction générale du Cégep de St-Félicien
14 mai 2019
À la suite de la rencontre du Conseil d'administration de ce jour, le président du Conseil, monsieur André Ménard, est heureux d'annoncer la nomination de madame Sylvie Prescott à titre de directrice générale du Cégep de St-Félicien.

À la suite de la rencontre du Conseil d’administration de ce jour, le président du Conseil, monsieur André Ménard, est heureux d’annoncer la nomination de madame Sylvie Prescott à titre de directrice générale du Cégep de St-Félicien. Madame Prescott succédera à monsieur Gilles Lapointe qui prendra sa retraite le 29 juin 2019.

Pour André Ménard, président du Conseil d’administration du Cégep de St-Félicien, « Madame Prescott représentait la meilleure candidature pour assumer ces fonctions. En plus de sa connaissance du milieu collégial, elle a relevé de nombreux défis intéressants au cours des trois dernières années, dont celui d’accueillir, après 9 années de fermeture, des étudiants français et québécois dans le programme Technologie de la transformation des produits forestiers ».

Madame Prescott est titulaire d’un baccalauréat ès sciences : chimie de l’Université de Laval et possède également une maîtrise ès sciences : chimie organique de l’Université de Montréal. Celle-ci a débuté sa carrière à titre de chimiste en recherche médicinale (Merck Frosst) puis comme chercheur pour le Centre hospitalier de l’Université Laval sous la direction de Monsieur Fernand Labrie. À son arrivée au Lac-Saint-Jean en 2000, elle fait le choix de réorienter sa carrière et obtient un diplôme d’études collégiales (DEC) en soins infirmiers du Cégep de St-Félicien. En janvier 2006, elle se joint à l’équipe du département de soins infirmiers du Cégep et fait profiter celle-ci ainsi que les étudiants de ses compétences spécifiques dans les domaines d’activités suivants : médecine d’urgence, services ambulatoires et généraux. D’avril 2014 à juillet 2015, madame Prescott accepte de relever un défi de gestion au CSSS Maria-Chapdelaine à titre de chef de service par intérim des services ambulatoires et opératoires/stérilisation /inhalothérapie, fonction qu’elle a su assumer avec distinction. À l’automne 2015, le conseil d’administration lui confie la fonction de directrice des études. Engagée dans sa communauté, elle a siégé au sein de diverses organisations du milieu dont le conseil d’établissement de la polyvalente Jean-Dolbeau à titre de présidente et le club Rotary de Dolbeau-Mistassini. Elle a également siégé sur plusieurs comités de la Fédération des cégeps, qui regroupe les 48 cégeps publics, comme celui portant sur les apprentissages en milieu de travail, le comité sur la réussite des étudiants autochtones et le comité de la formation générale au collégial.

Madame Sylvie Prescott entrera en fonction le 30 juin prochain pour un mandat de cinq ans. Nul doute qu’elle saura relever les défis au poste de directrice générale avec brio et soutiendra activement le développement du Collège, notamment par la mise en œuvre de son plan stratégique et la venue du nouveau Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) Écofaune boréale. Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans l'exercice de ses nouvelles fonctions.