Archives Nouvelles

La Fondation Sport-Études souligne la persévérance de Maegan Girard dans le cadre de son programme de bourses sport-études de la Fondation Desjardins
La Fondation Sport-Études souligne la persévérance de Maegan Girard dans le cadre de son programme de bourses sport-études de la Fondation Desjardins
21 mai 2020
Maegan Girard est la lauréate, pour le Cégep de Saint-Félicien, de la bourse sport-études de 500 $ de la Fondation Desjardins.

Maegan Girard est la lauréate, pour le Cégep de Saint-Félicien, de la bourse sport-études de 500 $ de la Fondation Desjardins.

À son arrivée au collégial, une difficulté pour Maegan a été de rester à jour dans ses travaux, surtout lorsqu’elle devait partir en compétition. Pour relever ce défi et malgré son caractère plutôt réservé, elle s’est assurée d’avoir une bonne communication avec ses professeurs pour la remise de ses travaux. Elle a aussi pris bien soin de planifier et d’optimiser tout son temps d’étude afin de ne pas accumuler de retard, en notant dans son horaire les périodes consacrées à son sport. Les méthodes de travail exemplaires de Maegan lui ont permis de réussir sa conciliation sport-études avec brio.

Cette gymnaste artistique a pris le 14e rang au total des appareils des sélections québécoises de 2020. Ses meilleurs résultats à cette compétition ont été une quatrième place au sol et une septième au saut. Elle a hâte de reprendre la compétition et elle visera une participation aux Championnats québécois et ensuite, peut-être, une place aux Championnats de l’Est du Canada.

L’étudiante en sciences de la nature aimerait poursuivre des études dans le domaine de la physiothérapie ou de la kinésithérapie. La Fondation Sport-Études et la Fondation Desjardins appuient avec enthousiasme les athlètes poursuivant des études postsecondaires et reconnaissent le soutien des répondants sport-études ainsi que l’apport des enseignants, parents et entraîneurs au succès des étudiants-athlètes lauréats.

L’Alliance Sport-Études, regroupant 45 collèges, le Cégep à distance et neuf universités, soutient plus de 1 400 étudiants-athlètes de 50 sports différents.
Toutes nos félicitations à Maegan Girard!

LES FINISSANTS EN TECHNIQUES DE TOURISME ONT MAINTENANT  PIGNON SUR RUE À L'HÔTEL DE VILLE
LES FINISSANTS EN TECHNIQUES DE TOURISME ONT MAINTENANT PIGNON SUR RUE À L'HÔTEL DE VILLE
18 février 2020
Les finissants en Techniques de tourisme ont maintenant accès à de nouveaux locaux situés au 5e étage de l'hôtel de la ville de Saint-Félicien depuis le 3 février dernier. En effet, le Collège et la Ville ont conclu un partenariat afin de permettre aux étudiants de réaliser leur dernière année...

Nouveau partenariat entre le Cégep et Ville de Saint-Félicien

Les finissants en Techniques de tourisme du Cégep de St-Félicien ont maintenant accès à de nouveaux locaux situés au 5e étage de l’hôtel de la ville de Saint-Félicien depuis le 3 février dernier. En effet, le Collège et la Ville ont conclu un partenariat afin de permettre aux étudiants de réaliser leur dernière année d’études au cœur même du centre-ville de Saint-Félicien.

Cette mutualisation entre les deux institutions a comme principale visée d’intégrer davantage les étudiants en tourisme au milieu de vie félicinois. Cette année, le Cégep compte une centaine d’étudiants en tourisme dont 75 % proviennent de l’international.

« C’est un partenariat gagnant-gagnant ! Nous travaillerons déjà de concert avec le Cégep pour l’accueil et l’intégration des étudiants dans notre communauté. L’arrivée de jeunes dans nos installations dynamisera la vitalité de notre milieu et optimisera certainement le développement de nouveaux projets dans le domaine du tourisme », a déclaré le maire de la ville de Saint-Félicien, monsieur Luc Gibbons. Ce nouveau partenariat pourrait mener au développement futur d’autres projets dans le milieu du tourisme prochainement, a-t-il ajouté.

 « La ville de Saint-Félicien a toujours été un partenaire de premier plan dans plusieurs projets du Collège, notamment avec le département de Techniques de tourisme. Aujourd’hui, nous sommes très heureux de pouvoir offrir un véritable lab-école hors collège aux étudiants qui vivront des situations réelles d’apprentissage sur le terrain », a affirmé madame Sylvie Prescott, directrice générale du Cégep de
St-Félicien.

Ce projet-pilote d’une durée de 6 mois favorisera la proximité des finissants en Techniques de tourisme avec les organismes locaux en plus du partage d’expertise. Il va s’en dire que les finissants du programme travaillent déjà à l’organisation de deux événements avec des intervenants du milieu. L’augmentation du nombre d’étudiants internationaux dans le programme depuis quelques années rendait la disponibilité des locaux plus complexe à l’intérieur du Cégep. Pour le directeur des études du Cégep de St-Félicien, monsieur Stéphane Lévesque, l’utilisation de nouveaux espaces pédagogiques et créatifs au sein même des locaux de l’hôtel de ville sera certainement bénéfique à l’apprentissage des jeunes. Le département de Techniques de tourisme pourra ainsi bénéficier d’une salle de classe, de deux salles de laboratoire, d’un bureau pour deux enseignants, d’une cuisine et d’une salle d’accueil pour permettre la rencontre de partenaires. L’accès à la bibliothèque de la ville sera également permis aux futurs diplômés.

Sur la photo : Luc Gibbons, maire de la Ville de Saint-Félicien en compagnie de Sylvie Prescott, directrice générale du Cégep de St-Félicien (au centre), Stéphane Lévesque, directeur des études du Cégep de St-Félicien (à gauche), les enseignants Marie-Lou Desbiens, Frédéric Martineau et Mathieu Bergeron (à droite) et deux équipes de finissants en Techniques de tourisme qui poursuivent leur dernière session d’études dans les locaux de l’Hôtel de ville de Saint-Félicien.

4e édition du Concours en entrepreneuriat et développement durable des finissants en Techniques du milieu naturel
4e édition du Concours en entrepreneuriat et développement durable des finissants en Techniques du milieu naturel
7 février 2020
Le 6 février a eu lieu la 4e édition du Concours en entrepreneuriat et développement durable des finissants en Techniques du milieu naturel.

Le département des Techniques du milieu naturel du Cégep de St-Félicien a tenu la 4e édition du Concours en entrepreneuriat et développement durable hier soir à la Place centrale du Collège devant plus de 250 personnes. À cette occasion, les finissant(e)s en Techniques du milieu naturel ont présenté vingt-et-un (21) projets réalisés dans le cadre du cours « Développement durable » aux étudiant(e)s de 2e année et à un jury constitué d’acteurs importants œuvrant dans différentes sphères du développement durable et de l’entrepreneuriat régional. Cette année, deux équipes d’étudiants en Techniques du milieu naturel du Centre d’études collégiales à Chibougamau ont présenté leurs projets dans le cadre de l’événement.

Le jury, qui a eu la lourde tâche d’évaluer les projets au cours de la soirée, était composé de monsieur Olivier Riffon, professeur en Éco-conseil à l’Université du Québec à Chicoutimi  et président d’honneur de l’événement, madame Marlène Gaudreault, éco-conseillère diplômée et coordonnatrice à l'assurance qualité chez Bleuet Nordic, monsieur Michel Gagnon, conseiller municipal à la ville de Saint-Félicien, madame Émilie Lavoie-Gagnon, directrice générale ESSOR 02, monsieur David Lecointre, directeur général de la Véloroute des Bleuets, madame Mélanie Tremblay, agente de développement durable au Centre québécois de développement durable et monsieur Marc Renaud, enseignant en sciences au Cégep de St-Félicien.

Le premier prix « Développement durable » et une bourse de 1 000 $ ont été remis à l’équipe Les Invendus du Centre d’études collégiales à Chibougamau. Ce projet a pour but de réduire le gaspillage alimentaire en récupérant les invendus des supermarchés et en sensibilisant la communauté étudiante.

L’équipe Écologie intergénérationnelle a reçu le deuxième prix « Développement durable » et une bourse de 500 $ pour leur projet qui a pour but de tisser des liens entre les générations en utilisant l’écologie au cœur de leurs actions.

Le prix « Entrepreneuriat » et une bourse de 250$ ont été décernés aux étudiants du projet de la Coop Abioki qui vise à créer des emplois étudiants ainsi que mettre en place et gérer des initiatives rassembleuses comme le Café étudiant.

Les membres du jury ont décerné un prix communication et une bourse de 250 $ au projet Ma grosse truite chérie. Ce projet avait notamment pour but d’améliorer l’habitat de l’omble de fontaine de la petite rivière Eusèbe de St-Félicien. L’équipe a également gagné le prix « Coup de cœur du public » : Un voyage à Tadoussac comprenant une nuit en hébergement et quatre (4) croisières aux baleines gracieusement offert par l’Hôtel Le Pionnier.

Finalement, l’équipe du projet Alimaculture a remporté les prix « Sciences » avec une bourse de 250 $. Alimaculture vise à expérimenter la culture de légumes en serre passive et de les distribuer aux étudiants du Cégep.

Le concours en entrepreneuriat et développement durable a été appuyé financièrement par l’initiative du projet d’éducation entrepreneuriale au Cégep (PÉEC). Ce projet vise à développer un écosystème axé sur l’apprentissage des valeurs, des attitudes et des compétences se reportant à l’esprit entrepreneurial. 

Rappelons que le cours « Développement durable » existe depuis 2007 afin de permettre aux étudiants en Techniques du milieu naturel d'expérimenter le développement durable. Ce cours s'échelonne sur trois (3) sessions et permet aux étudiants de concevoir, de mettre en œuvre et de promouvoir des projets en développement durable. Un cours unique au Québec tout comme le programme Techniques du milieu naturel. Un tel cours incite aussi les étudiants à poser des actions qui favorisent le changement d'habitudes pour un mieux-être écologique, collectif et durable. La portée des projets créés trouve écho autant dans la sensibilisation et l'éducation à la population que la mise en valeur et la conservation des ressources naturelles.

 

Sur la photo 1er Prix DD : (de gauche à droite) : L’équipe Les Invendus, composée de Simon Petitpas, Josianne Lampron et Sarah Bouchard, a reçu le premier prix « Développement durable » et une bourse de 1 000 $ des mains de monsieur Olivier Riffon, professeur en Éco-conseil à l’UQAC et président d’honneur de l’événement ainsi que de Sylvie Prescott, directrice générale du Cégep St-Félicien. À l’arrière, le jury composé de monsieur Olivier Riffon, monsieur Marc Renaud, monsieur David Lecointre, madame Marlène Gaudreault, monsieur Michel Gagnon, madame Émilie Lavoie-Gagnon et madame Mélanie Tremblay.

Portes ouvertes
Portes ouvertes
27 janvier 2020
Le Cégep a accueilli une centaine de personnes lors de son activité Portes ouvertes. Les participants ont pu rencontrer et échanger avec les enseignants, les étudiants et les intervenants sur les programmes d'études et les nombreux services offerts lors d'ateliers et en formule kiosques.

Le Cégep a accueilli une centaine de personnes lors de son activité Portes ouvertes. Les participants ont pu rencontrer et échanger avec les enseignants, les étudiants et les intervenants sur les programmes d’études et les nombreux services offerts lors d'ateliers et en formule kiosques. Les participants ont pu également visiter les installations du Collège en plus des résidences étudiantes de la Fondation.

Associé à la Bourse du carbone Scol’ERE dans le cadre de sa tournée d’information scolaire 2019-2020, le Cégep compensera les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux déplacements des visiteurs provenant de partout au Québec par l’achat des Crédits carbone éducatifsMC.

Une première cohorte franco-québécoise de 17 finissants obtient une Attestation d'études collégiales en Instrumentation, automatisation et robotique au Cégep de St-Félicien
Une première cohorte franco-québécoise de 17 finissants obtient une Attestation d'études collégiales en Instrumentation, automatisation et robotique au Cégep de St-Félicien
15 janvier 2020
Le Cégep de St-Félicien, Formabois et Produits forestiers Résolu (PFR) sont fiers de souligner leur partenariat permettant la diplomation de la première cohorte franco-québécoise de 17 finissants qui obtient une Attestation d'études collégiales en Instrumentation, automatisation et robotique.

Le Cégep de St-Félicien, Formabois et Produits forestiers Résolu (PFR) sont fiers de souligner leur partenariat permettant la diplomation de la première cohorte franco-québécoise de 17 finissants qui obtient une Attestation d’études collégiales en Instrumentation, automatisation et robotique (AEC IAR).

Ce projet de formation comportant 1 755 heures s’est échelonné sur une période de 15 mois du 1er octobre 2018 au 20 décembre 2019. L’AEC vise à former des techniciens électriques ou électrotechniques polyvalents. Bien que cette formation soit offerte au Québec dans plusieurs collèges à l’enseignement régulier, l’objectif visé par les trois partenaires était de recruter des étudiants québécois et français afin de constituer une cohorte au Cégep de St-Félicien et ainsi favoriser leur rétention, notamment dans les usines de PFR. Pour y arriver, une mission de recrutement conjointe a été organisée au printemps 2018 en France permettant d’accueillir 12 étudiants français. La première cohorte a été ensuite complétée par cinq employés actifs de Produits forestiers Résolu.

Présent pour souligner ce succès, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, s’est réjoui de cette bonne nouvelle. « Je suis particulièrement fier que ce partenariat ait permis de former des nouveaux diplômés qui contribueront à combler les besoins de main-d’œuvre dans un domaine d’études parmi les plus recherchés au Québec. Cet investissement de 452 348 $ du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre (FDRCMO), sous la responsabilité de la Commission des partenaires du marché du travail et administré par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, consolide des emplois payants et recherchés dans nos régions, selon la volonté exprimée par notre gouvernement. »

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay−Lac-Saint-Jean, Mme Andrée Laforest, joint sa voix à celle du ministre Boulet : « Je tiens à féliciter les finissants de cette première cohorte. Le milieu forestier est une ressource importante dans notre grande région et je suis fière de constater qu’il attire de nouveaux talents chez nous. Vous contribuez déjà activement à la vitalité de la région et le Québec a grandement besoin de vous. »

Pour mettre en action ce projet de formation, l’expertise du Comité sectoriel de main-d’œuvre du bois – Formabois a été mise à contribution pour l’élaboration et le dépôt d’une demande au Programme de formations de courte durée privilégiant les stages dans les professions priorisées par la Commission des partenaires du marché du travail – COUD CPMT. Le directeur général de Formabois, M. Réjean St-Arnaud, indique : « Le programme COUD vise notamment à répondre aux besoins des entreprises qui vivent des difficultés de recrutement de main-d’œuvre professionnelle ou technique et aussi à augmenter l’engagement des entreprises dans la formation de la main-d’œuvre actuelle et future. L’investissement de la CPMT et le travail de tous les partenaires ont permis un tel succès. »

Pour sa part, Mme Audrey Murray, présidente de la CPMT, précise que « …les programmes COUD permettent la mise en action de projets de formation concrets et rapides, visant une meilleure adéquation entre la formation et l’emploi. Ils soutiennent l’élaboration, l’adaptation et la diffusion de formations professionnelles ou techniques qualifiantes de courte durée intégrant des stages en entreprise. Ce modèle met de l’avant les besoins des entreprises tout en s’assurant de faire appel à l’expertise des milieux de l’éducation. » 

De son côté, M. Yves Laflamme, président et chef de la direction chez Produits forestiers Résolu mentionne : « Nous avons plus de 30 postes de techniciens électriques ou électrotechniques à combler d’ici 2023 afin de satisfaire nos besoins dans nos installations sur le territoire québécois. Ces types de techniciens sont rares et il y a une forte concurrence pour attirer les talents. Il nous faut donc mettre en place des stratégies de recrutement innovatrices comme celle de la mission de recrutement en France organisée par le Cégep de St-Félicien. Avec 11 des 17 participants finissants qui travaillent maintenant chez Produits forestiers Résolu, nous sommes très satisfaits des résultats. »

Pour sa part, la députée de Roberval et vice-présidente de la Commission de la culture et de l’éducation, Mme Nancy Guillemette, s’est dite réjouie de ce partenariat novateur. « Le Cégep de St-Félicien a acquis une solide expertise dans le recrutement à l’international depuis les dix dernières années. La présence d’étudiants internationaux au sein de notre comté favorise grandement la vitalité de notre milieu autant au niveau socioéconomique que sur le plan interculturel. »

Ces efforts de recrutement à l’international donnent des résultats. « Aujourd’hui nous diplômons 17 finissants de notre première cohorte franco-québécoise 2018-2019. Actuellement 14 étudiants français et québécois cheminent dans notre 2e cohorte 2019-2020 et déjà plus d’une trentaine de candidats français se montrent intéressés par la 3e cohorte 2020-2021. Nous souhaitons ardemment que le programme COUD, qui permet d’assurer une rémunération aux étudiants, assurer une ressource pour l’aide à la réussite et adapter la formation selon une formule d’apprentissages en milieu de travail soit maintenu et pérennisé par la CPMT. Par ailleurs, je voudrais souligner la qualité des partenariats qui lie le Cégep de St-Félicien avec chacun des lycées français sans qui ce projet n’aurait pu se concrétiser, de même que les cégeps de Limoilou et de Jonquière pour nous avoir donné accès à leur expertise », a affirmé Mme Sylvie Prescott, directrice générale du Cégep de St- Félicien.

Sur la photo  (de gauche à droite) :  Mme Nancy Guillemette, députée de Roberval et vice-présidente de la Commission de la culture et de l’éducation, M. Yves Laflamme, président et chef de la direction chez Produits forestiers Résolu, Fabrice Laprise, Loïc Cloutier et Mathis Ruault, diplômés de la première cohorte de l’Attestation d’études collégiales en Instrumentation, automatisation et robotique, Mme Sylvie Prescott, directrice générale du Cégep de St-Félicien,  M. Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie et M. Réjean St-Arnaud, directeur général Formabois.